Un jour, une date.

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our Cookie Policy.

    • Trop cool Louison Bobet, trop fort le Bernard Hinault, trop balaise Raymond Poulidor, et Zoetemelk qui m'a signé une casquette du Tour...


      23 juillet 1952 : Fin de la monarchie en Égypte
      Dans la nuit du 22 au 23 juillet 1952, un groupe d'« officiers libres » conduit par Neguib et Nasser prend le pouvoir en Égypte, renverse le roi Farouk 1er et proclame la République.

      L'anniversaire de cet événement est depuis lors fête nationale en Égypte...
      A Raidzorg (Gautier G.) et AZAX (Cédric) tous 2 du 11, Peace and life in Paradis
    • 29 juillet 1881 :

      La liberté de la presse


      La loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse votée sous la IIIe République définit les libertés et responsabilités de la presse française, imposant un cadre légal à toute publication, ainsi qu'à l'affichage public, au colportage et à la vente sur la voie publique.

      Elle est souvent considérée comme le texte juridique fondateur de la liberté de la presse et de la liberté d'expression en France, inspirée par l'article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789. Elle est, dans le même temps, le texte qui en limite l'exercice et incrimine certains comportements spécifiques à la presse (appelés « délits de presse »).
      A Raidzorg (Gautier G.) et AZAX (Cédric) tous 2 du 11, Peace and life in Paradis
    • 1er août 1936 : Hitler ouvre les Jeux de Berlin

      Le 1er août 1936, à 16 heures, devant 120 000 spectateurs rassemblés dans le nouveau stade de Berlin, Adolf Hitler ouvre les XIe Jeux Olympiques modernes.

      Cette spectaculaire démonstration de prestige du régime nazi, né seulement 3 ans plus tôt, sera immortalisée par la cinéaste Leni Riefenstahl, amie du dictateur, dans un film de propagande, Olympia (titre français : « Les dieux du stade »)...


      Une propagande rondement menée

      Le ministre de la Propagande Josef Goebbels a fait en sorte d'offrir au monde entier l'image d'un pays prospère et d'un peuple heureux, pacifique et uni autour de ses dirigeants, histoire de faire oublier les premières lois antisémites promulguées l'année précédente et surtout le rétablissement du service militaire, la réoccupation de la Rhénanie et l'offre de services aux putschistes espagnols. Autant de signes prémonitoires du cataclysme à venir mais que l'opinion publique occidentale persiste à minorer.

      Jesse Owens à Berlin en 1936 (12 septembre 1913, Oakville, Alabama ; 31 mars 1980, Tucson, Arizona)Afin de faire bonne figure aux yeux des nations civilisées et de contourner les menaces de boycott du Comité olympique américain, les nazis ont admis les athlètes de toutes origines à concourir aux Jeux.



      Précisément, c'est à un jeune athlète noir américain de 23 ans, le très souriant et charismatique Jesse Owens que va revenir la place d'honneur aux Jeux avec quatre médailles d'or.

      En tant que vainqueur, Jesse Owens est amené à saluer le Führer de loin et celui-ci lui rend son salut en agitant la main (une légende a posteriori voudra qu'il ait préféré quitter la tribune plutôt que lui serrer la main)...


      _____________________________________________________________________________________
      >> nous pourrions ajouter notre petite reflexion "hitler s'est fait prendre à son propre jeu" :P
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)

      The post was edited 1 time, last by AnteaO ().

    • 2 août 1934 :

      Hitler devient Reichsführer

      Le 2 août 1934 meurt le Reichspresident allemand, le maréchal Paul von Hindenburg (86 ans), « soldat égaré dans la politique » selon ses propres termes. Le chancelier Adolf Hitler fait ériger en l'honneur du
      héros de Tannenberg
      un mausolée (il sera détruit en 1945 par les Soviétiques).


      Mais il décide également de cumuler sa fonction de chancelier et celle de président avec le titre de Reichsführer.

      Fort de pouvoirs dictatoriaux, il proclame l'avènement du IIIe Reich allemand. C'est l'aboutissement de la vision nazie de l'État : « Ein Volk, ein Reich, ein Führer » (un Peuple, un État, un Guide).
      A Raidzorg (Gautier G.) et AZAX (Cédric) tous 2 du 11, Peace and life in Paradis

      The post was edited 2 times, last by MIB ().

    • Éclipse solaire du 11 août 1999


      L'éclipse solaire du 11 août 1999 est une éclipse totale de Soleil qui fut la dernière du XXe siècle et du millénaire dernier, l'an 2000 n'ayant connu que des éclipses partielles.

      Bien qu'étant d'une durée de totalité « moyenne », voire relativement courte, elle fut exceptionnelle au sens qu'elle eut sans doute le plus d'observateurs de toute l'Histoire.


      Carte animée de l'éclipse


      La bande de totalité de l'ombre de la Lune commença dans l'océan Atlantique non loin de Terre-Neuve, avant de traverser vers 11h (UTC) les Cornouailles, le Comté de Devon, le nord-est de la France, le sud de la Belgique, le Luxembourg, le Sud de l'Allemagne, l'Autriche, la Hongrie, le nord de la Serbie, la Roumanie où il y eut le maximum à Râmnicu Vâlcea ; puis la Bulgarie, la Mer Noire, la Turquie, l'Iran, le Sud du Pakistan ainsi que l'Inde. Et de finir à proximité des côtes indiennes du golfe du Bengale.


      Caractères remarquables de cette éclipse


      Cette éclipse n'était pas seulement la dernière éclipse totale du siècle (et du millénaire) dernier(s) ; il fait peu de doute qu'elle fut aussi, compte tenu des régions densément peuplées concernées par le passage de l'ombre de la Lune, l'éclipse totale qui eut le plus d'observateurs de toute l'Histoire, malgré des conditions météorologiques défavorables, surtout en Europe de l'Ouest.

      Elle pourrait être approchée en cela (ou même dépassée ?) par les éclipses totales du 22 juillet 2009 et du 21 août 2017. La première étant la plus longue du XXIe siècle avec une bande de totalité bien plus large, passant par l'Inde du nord et le centre de la Chine. La seconde étant l'éclipse homologue d'un saros d'après celle de 1999, qui sera la prochaine « éclipse US », traversant tous les États-Unis.


      Les phénomènes liés à l'éclipse

      Pendant cette éclipse, les observateurs ont pu assister à plusieurs phénomènes. Le premier fut tout d'abord une baisse de luminosité totale ou partielle selon les régions. Cette baisse de luminosité n'était pas sans rappeler un crépuscule anticipé pour certains animaux qui se sont tus et se sont couchés. Un autre phénomène observé fut la baisse de température d'environ 3 °C entre 10h30 et 14h (premier et dernier contact maximum), qui créa une sensation de froid au beau milieu de l'été. Juste avant la disparition totale du Soleil, des bandes d'ombre ont couru au sol, Vénus était visible au côté du Soleil (si la zone du ciel était dégagée). Puis les étoiles sont apparues dans le ciel et le Soleil est devenu « noir », encadré de Mercure et de Vénus de part et d'autre. Ce phénomène fut très prononcé pour les observateurs situés dans la bande de totalité.

      Observation en France

      Couvrant une bande d'obscurité de seulement une centaine de kilomètres de large et traversant la France de part en part (de la Normandie à l'Alsace en passant par le nord de Paris), en moins d'1/4 d'heure, cette éclipse a suscité un très grand engouement de la part des Français, largement encouragés par les nombreuses campagnes publicitaires et les revues proposant des lunettes de protection « spéciale éclipse » permettant d'admirer l'éclipse sans s'abimer les yeux. Les recommandations de l'Association française d'astronomie en faveur de lunettes en carton recouvertes d'un film en mylar et celles de la Société astronomique de France en faveur de lunettes munies de filtres en polymère noir teintés dans la masse ont été à l'origine d'une « guerre des lunettes »




      Tous les hôtels situés dans la bande d'obscurité de l'éclipse affichaient déjà complet plusieurs mois à l'avance et nombreux sont ceux qui ont dû faire un long voyage pour admirer l'éclipse dans toute sa splendeur. Les plus fortunés ont même pris un Concorde affrété spécialement par l'association française d'astronomie pour suivre un plan de vol suivant la bande de totalité, ce qui a permis à ses passagers de suivre l'éclipse totale pendant 9 minutes (contre 2 minutes de totalité pour les personnes sur la terre ferme).

      Ceux qui n'ont pas pu se trouver dans la bande d'obscurité ont quand même pu assister à une obscurité semi-profonde, comme un après-midi qui se terminerait à 12 heures.

      Toutefois, les nuages ont gêné l'observation sur une grande partie de la France. De bonnes observations furent réalisées en Normandie (particulièrement vers Gisors et Étretat), en Picardie vers Amiens et Saint-Quentin où la couverture nuageuse s'est déchirée au moment de la disparition du disque solaire, Froissy (Oise) et vers Reims en Champagne-Ardenne. De même pour le sud de la France comme Aix, Marseille ou Nice pour l'éclipse partielle à 85 % environ.
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)
    • 14 août 1941

      La Charte de l'Atlantique

      Le 14 août 1941, tandis que l'Angleterre résiste seule à l'Allemagne nazie et que celle-ci vient d'
      envahir l'URSS, le président des États-Unis Franklin Delano Roosevelt et le Premier ministre britannique
      se rencontrent à bord du navire de guerre Prince of Wales «quelque part en mer», au large de Terre-Neuve.
      Ils proposent une série de principes moraux devant guider les puissances démocratiques et garantir le rétablissement durable de la paix :
      - refus de tout agrandissement territorial, - droit des peuples à choisir leur forme de gouvernement, - libre accès de chacun aux matières premières, - liberté des mers, - renonciation à la force !
      Le président américain veut de la sorte préparer son opinion publique, encore très réticente, à une entrée en guerre contre l'Allemagne, aux côtés de l'Angleterre et de l'URSS.

      Principes virtuels
      Le document signé par les deux dirigeants est connu sous le nom de Charte de l'Atlantique. Il est à l'origine de la charte des Nations Unies.
      Mais il semble que les généreux principes de la Charte aient été contournés dès l'année suivante, lors de la signature du traité d'assistance anglo-soviétique de Londres, le 26 mai 1942. Par ce traité d'alliance entre le Secrétaire aux Affaires étrangères Anthony Eden et son homologue soviétique Viatcheslav Molotov, le premier concède au second le droit à un glacis de sécurité et à des frontières stratégiques.
      De fait, la Charte de l'Atlantique est évoquée à la , en février 1945, mais seulement pour la forme, les participants de ladite conférence - le premier - n'ayant eu aucune intention de renoncer aux agrandissements territoriaux ni de laisser aux peuples le droit de choisir leur forme de gouvernement.
      A Raidzorg (Gautier G.) et AZAX (Cédric) tous 2 du 11, Peace and life in Paradis

      The post was edited 1 time, last by MIB ().

    • 17 août 1847





      Assassinat de la duchesse de Choiseul-Praslin

      Dans la nuit du 17 au 18 août 1847, la duchesse de Choiseul-Praslin (40 ans) est assassinée dans son hôtel particulier du faubourg Saint-Honoré, à Paris.
      Ce drame familial va jeter l'opprobre sur les vieilles élites aristocratiques et sur lamonarchie de Juillet installée dix-sept ans plus tôt par .

      Un crime mystérieux

      La veille au soir, le duc et son épouse sont rentrés des eaux et ont donné congé à leur nombreuse maisonnée, à l'exception de trois ou quatre domestiques. Leurs neuf enfants, dont huit filles, sont allés au lit sans trop tarder. Eux-mêmes ont ensuite gagné leur chambre respective.
      Vers deux heures du matin, les domestiques sont alertés par la sonnette de la chambre de Madame. Ils entendent des cris et des bruits de pas. Quand ils entrent enfin, la duchesse est étalée sans connaissance au pied du canapé. La chambre porte la trace du plus grand désordre et d'une lutte violente.
      Les domestiques ne sont pas sans remarquer au même moment de la fumée qui sort de la cheminée de la chambre du duc. Celui-ci arrive en se lamentant et ose, entre deux sanglots, cette question aux domestiques : «Mais qui est entré le premier ?». L'ayant répété avec insistance, le domestique se désigne.
      _ Et qu'avez-vous vu ?
      _ Je n'ai vu que la pauvre duchesse.
      _ Et qu'a-t-elle dit?
      _ Elle n'a rien pu dire.
      _ Ah...

      La duchesse expire à l'arrivée de la police sans avoir repris connaissance. Elle a reçu 33 coups de couteau et a été achevée à coups de crosse de revolver.

      Le déshonneur d'un pair de FranceL'enquête de police établit très vite que le couple ne s'entendait plus depuis longtemps. La duchesse, fille unique du célèbre général de l'Empire , avait donné neuf enfants à son époux avant que celui-ci ne se détache d'elle.
      Il est vrai qu'elle avait pris de l'embonpoint et son mari lui préférait la compagnie de la gouvernante des enfants, Mlle Deluzy. Jalouse et dotée d'un tempérament très ardent, la duchesse avait obtenu un mois plus tôt, à force de reproches, le renvoi de celle-ci.
      Les soupçons s'orientent très vite vers le mari, dont on pense qu'il a brûlé dans sa cheminée les vêtements tâchés de sang et le couteau du crime avant de se montrer aux domestiques. Descendant d'une très illustre famille, il est, à ce titre, membre de la Chambre des pairs et bénéficie du privilège de l'inviolabilité !
      L'affaire a immédiatement un retentissement immense dans le royaume. Elle indigne l'opinion publique. On se scandalise de ce vieil aristocrate arrogant et richissime qui se comporte comme le dernier des voyous.
      Embarrassé, le roi Louis-Philippe 1er fait transférer le duc au palais du Luxembourg où, profitant d'un relâchement de la surveillance, il absorbe du poison. Il meurt le 24 août sans avoir avoué quoi que ce soit.
      Cette affaire atteint la haute noblesse et, par ricochet, la monarchie elle-même. Elle ne sera pas sans incidence sur les émeutes qui, dix mois plus tard, conduiront le roi à
      abdiquer
      et céder la place à une IIe République.

      The post was edited 1 time, last by Everrr ().

    • 19 août 1839
      La France fait don de la photo au monde !




      Le 19 août 1839, François Arago, illustre savant et homme politique en vue, déclare devant les Académies des sciences et des beaux-arts que la France a acheté le daguerréotype, une invention de Louis Daguerre à l'origine de la photographie, afin d'« en doter libéralement le monde entier » !
      Camille Vignolle



      Trois hommes au berceau de la photographie

      Comme il est arrivé bien souvent au temps de leur grandeur, Français et Anglo-Saxons se sont disputé la paternité de cette invention considérable, la photographie.

      Celle-ci est au croisement de plusieurs techniques : la « chambre noire », dont les propriétés ont été identifiées dès l'Antiquité, et la fixation des couleurs sur papier par voie chimique.

      Les Anglais soulignent que les premiers résultats dans ce domaine sont obtenus vers 1800 par l'un des leurs, Thomas Wegwood, fils d'un potier réputé. Il a l'idée d'enregistrer une image produite par une « chambre noire » de son père sur une feuille de papier imprégnée de chlorure d'argent, une substance photo-sensible. Mais il meurt en 1805 avant d'avoir obtenu des résultats satisfaisants.


      Nicéphore Niépce


      La solution vient avec Nicéphore Niépce, un Français né à Chalon-sur-Saône le 7 mars 1765 et passionné par la lithographie (impression sur pierre). Il reprend l'idée d'imprégner une plaque d'impression métallique avec du chlorure d'argent mais, pour fixer l'image durablement, ajoute une couche de vernis également photo-sensible à base de bitume de Judée (une sorte d'asphalte).

      Dès 1822, il produit de premières « héliographies » qui ont la vertu de ne pas s'effacer au bout de quelques minutes mais c'est en 1826 ou 1827 qu'après avoir exposé une plaque d'étain poli pendant huit heures, il produit la première photo digne de ce nom : une vue (très floue) de la fenêtre de sa maison de Saint-Loup de Varennes (voir ci-dessus).

      Vu le temps d'exposition, le procédé n'est pas prêt pour la photographie instantanée mais Niépce n'en a cure : il s'intéresse avant tout à la lithographie.


      Jacques Daguerre.


      Là-dessus, voilà que l'inventeur modeste de Chalon-sur-Saône entre en relation, par l'intermédiaire de son opticien, avec un fantasque décorateur de théâtre parisien, Jacques Daguerre.

      De vingt-deux ans plus jeune, celui-ci utilise habilement les ressources de la chambre noire dans ses arrangements théâtraux. Il perçoit tout l'intérêt commercial du procédé de fixation des images de Niépce et le convainc de signer un contrat d'association en 1829. Voilà réunies les deux techniques à la base de la photographie !

      La mort de Niépce, en 1833, ne met pas fin à l'aventure dont le rythme va même s'accélérer : Daguerre réussit avec des produits ad hoc à ramener les temps de pose à quelques minutes et conçoit en 1837 un appareil de prise de vues qu'il baptise avec modestie «daguerréotype».


      François Arago

      Comme il manque d'argent mais pas d'entregent, il convainc l'astronome François Arago (53 ans) de soutenir son projet. Celui-ci s'empresse de jouer de son influence pour pousser l'État à se rendre acquéreur de l'invention puis à « en doter libéralement le monde entier », lors de la séance historique du 19 août 1839.

      La France du « roi-bourgeois » Louis-Philippe 1er prend ainsi de vitesse l'Angleterre de Fox Talbot (1800-1877). Ce dernier, qui était en concurrence avec Niépce, mettra toutefois au point un procédé permettant de multiplier les épreuves positives à partir d'un négatif.

      Le succès du daguerréotype est immédiat et phénoménal. Sans cesse amélioré, avec désormais un temps de pose de quelques secondes, il prend vite la place des portraits en miniature dans les salons des familles bourgeoises.
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)
    • ************************************ coup d'état t&rien ******************************************

      cdt Adamar 1er
      prend les rennes du t&r
      sans un seul coup de feu
      dès ce soir.


      rato est viré sur le champ
      1) le floud et tout le bôdel qui va avec est obligatoire.
      2)plus de modération,anarchie complête, c'est la révoloucionne totâle.
      3) celui qu'est pas dac avec ça, il peut aller chouiner ailleurs.
      4) recrutement sous peu d'une garde rapprochée.
      5) établissement d'une liste de ban.
      6) a venir...

      edit: j'ai laissé rennes ainsi ... ;/



      The post was edited 1 time, last by cdt adamar ().

    • enmeme temps t'es pas dans le t&r ici :rolleyes:



      1er septembre 1651
      Robinson Crusoé s'embarque pour l'aventure


      Le 1er septembre 1651, Robinson Crusoé s'embarque pour 28 ans d'aventures...

      C'est du moins ce que raconte Daniel Defoë dans son roman paru en 1719. L'histoire s'inspire d'une situation assez fréquente à la grande époque de la marine à voile et de la piraterie, celle d'un marin abandonné par son capitaine sur une île déserte pour cause de désobéissance.
      Camille Vignolle
      Du fait divers...

      Le marin qui inspira Daniel Defoë s'appelle Alexander Selkirk. A 30 ans, il est recueilli par le capitaine Woodes Roger à bord du Duc le 2 février 1709 et raconte quatre ans plus tard ses aventures (Voïage autour du monde). Daniel Defoë en tirera l'histoire de son héros sans jamais avoir rencontré l'auteur.

      Fils d'un tanneur écossais, Alexander Selkirk choisit de prendre la mer. Navigant dans l'océan Pacifique en 1704 en qualité de second sur le Cinq-Ports, il se plaint de l'état du navire et s'oppose à son capitaine sur l'opportunité de poursuivre la route. Il demande de lui-même à être abandonné sur un îlot inconnu à 600 kilomètres du Chili (finalement, le voilier s'échouera sur la côte péruvienne, ne laissant que huit rescapés... aussitôt emprisonnés par les autorités locales !).

      L'îlot sur lequel se retrouve Selkirk est un rocher escarpé à la végétation luxuriante qui culmine à 900 mètres. Il est habité par des milliers de chèvres mais aussi des chats, les uns et les autres abandonnées par de précédents naufragés, des phoques etc.



      Alexander Selkirk dansant avec ses chèvres, gravure naïve S'accommodant non sans mal de la solitude,
      Selkirk aménage de ses mains une cabane et apprend à tirer des chèvres l'essentiel de sa nourriture (ainsi que ses vêtements).


      Il s'occupe l'esprit en lisant la Bible et récite à haute voix ses prières pour ne pas perdre l'usage de la parole...

      Un jour, un vaisseau accoste sur l'îlot mais il s'agit d'Espagnols etces ennemis acharnés des Britanniques prennent en chasse le malheureux ermite qui finalement leur échappe.

      Après sa libération par un équipage de compatriotes, Selkirk va rapidement réapprendre les usages sociaux et se marier. Reprenant la mer comme quartier-maître, il mourra en pleine mer en 1721... deux ans après la parution de Robinson Crusoé.


      ... au mythe


      Véritable phénomène de société en Angleterre et sur le Continent, le roman Robinson Crusoé va alimenter la croyance des lecteurs du XVIIIème siècle en un bonheur simple près de la nature, loin des artifices de la société.

      Le phénomène culminera avec la publication de Paul et Virginie en France, en 1788, à la veille de la Révolution. Ce court roman aura d'emblée un grand succès et nourrira le moralisme rédempteur des bourgeois de la Convention.

      Son auteur, Bernardin de Saint-Pierre, fut un fervent lecteur de Robinson Crusoé.
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)

      The post was edited 1 time, last by AnteaO ().

    • 3 septembre 1939

      Déclaration de guerre à l'Allemagne

      Le 3 septembre 1939, suite à l', la Grande-Bretagne puis la France déclarent la guerre à l'Allemagne. Les hommes répondent sans joie mais avec détermination à l'ordre de mobilisation. Certains pacifistes manifestent néanmoins leurs réticences, tel le polémiste Marcel Déat, qui publie dans L'Oeuvre, en août 1939, un article intitulé : « Faut-il mourir pour Dantzig ? ».
      Dans les mois précédents, sous la pression de l'opinion, Neville Chanberlain, Premier ministre de Sa Majesté Georges VI, et son secrétaire au Foreign Office Lord Halifax avaient dû mettre en sourdine leurs tentatives de conciliation avec Hitler et la politique d'appeasement illustrée par les .
      La Wehrmacht ayant violé les frontières de la Pologne, Londres envoie un ultimatum à Berlin en suggérant une ultime conférence internationale ! Hitler dédaignant de répondre, la guerre est de facto déclarée à l'expiration de l'ultimatum, le 3 septembre à 11 heures.
      Le Président du Conseil français Édouard Daladier et son ministre des affaires étrangères Georges Bonnet demandent au président de la République de déclarer à son tour la guerre au nom des engagements internationaux de la France (et sans consulter le Parlement). C'est chose faite à 17h.
      Les troupes franco-anglaises, sous le commandement du général Maurice Gamelin (68 ans), ancien aux côtés de Joffre, ne profitent pas de ce que le front occidental est dégarni, la Wehrmacht étant presque toute entière occupée à envahir la Pologne. Les soldats se tiennent l'arme au pied derrière la et traînent leur ennui, au grand désespoir des Polonais. C'est la , d'après une expression de Roland Dorgelès. Elle prendra fin dans des conditions tragiques le 10 mai 1940 avec l'

      Voilà Monsieur Adamar, une date qui marquera à jamais l'histoire
      A Raidzorg (Gautier G.) et AZAX (Cédric) tous 2 du 11, Peace and life in Paradis

      The post was edited 1 time, last by MIB ().

    • Attentats du 11 septembre 2001


      Les attentats du 11 septembre 2001 sont quatre attentats suicides perpétrés le même jour aux Etats Unis, entre 8h14 et 10h03, par des membres du réseau djihadiste islamiste Al-Qaïda, visant des bâtiments symboliques du nord-est du pays (dont le World Trade Center déjà attaqué en 1993) et faisant 2 977 victimes. L’opération Bojinka est considérée comme un plan précurseur de ces attentats.

      Au matin du mardi 11 septembre 2001, dix-neuf terroristes détournent quatre avions de ligne. Deux avions sont projetés sur les tours jumelles du World Trade Center(WTC) à Manhattan (New York) et un troisième sur le Pentagone, siège du Département de la Défense, à Washington DC, tuant toutes les personnes à bord et de nombreuses autres travaillant dans ces immeubles. Les deux tours - dont les sommets culminent à un peu plus de 415 m de hauteur - s'effondrent moins de deux heures plus tard, provoquant l'anéantissement de deux autres immeubles. Le quatrième avion, volant en direction de Washington, s'écrase en rase campagne à Shanksville, en Pennsylvanie, après que des passagers et membres d'équipage, prévenus par téléphone de ce qui se passait ailleurs, ont essayé d'en reprendre le contrôle.

      Les attentats du 11 septembre 2001 sont les attentats les plus meurtriers jamais perpétrés depuis le début de l'Histoire. 6 291 personnes sont blessées lors de ces attaques4 qui causent la mort de 2 973 personnes, appartenant à quatre-vingt-treize pays, dont 343 membres du New York City Fire Department (FDNY), 37 membres du Port Authority Police Department et 23 membres du New York City Police Department (soit 2 992 morts en comptant les dix-neuf terroristes pirates de l'air), selon les chiffres officiels du rapport de la Commission nationale sur les attaques terroristes contre les États-Unis, remis le 22 juillet 20041. Le site du mémorial du 11 septembre construit à l'emplacement des tours jumelles du World Trade Center recense finalement 2 977 victimes.

      Le 17 octobre 2001, Mary Robinson, chargée du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme, qualifie ces attentats de crimes contre l'humanité, alors qu'ils font par ailleurs l'objet de multiples théories du complot, dénoncées comme des théories « révisionnistes », voire « négationnistes ».

      La Commission nationale sur les attaques terroristes contre les États-Unis a été créée en 2002 pour expliquer comment ces attentats ont pu se produire et pour éviter que cela ne se reproduise. Dans son rapport publié fin août 2004, elle établit la responsabilité du réseau Al-Qaïda, en affirmant que les dix-neuf terroristes auteurs de ces attentats-suicides en étaient membres et que le commanditaire en était Oussama ben Laden, qui les a revendiqués à plusieurs reprises.
      Khalid Cheikh Mohammed a été désigné comme le principal organisateur de ces attaques et a reconnu les faits lors des interrogatoires préliminaires à son procès.

      Les événements du 11 septembre ont été vécus presque en temps réel par des centaines de millions de téléspectateurs à travers le monde et ont provoqué un choc psychologique considérable, les images de l'avion heurtant la deuxième tour du World Trade Center ainsi que celles de l'effondrement complet en quelques secondes des deux tours du WTC ayant été diffusées en direct.
      Le gouvernement fédéral des États-Unis et celui de nombreux autres pays ont réagi en renforçant leur législation antiterroriste. L'administration américaine a ensuite lancé une « guerre contre le terrorisme », notamment en Afghanistan dès octobre 2001, dont le régime taliban favorable à Al-Qaïda était soupçonné d'héberger Ben Laden, et en Irak en mars 2003, dont le régime baasiste a été désigné par l'administration américaine comme un soutien du terrorisme international et un détenteur d'armes de destruction massive.
      Le Pentagone a été réparé en un an et six nouvelles tours, dont le One World Trade Center qui est la plus haute des États-Unis, un mémorial installé sur l'emplacement des tours jumelles, un musée consacré aux attentats et une nouvelle gare sont, en 2015, en cours de construction, d'achèvement ou déjà construits sur le site du World Trade Center
      A Raidzorg (Gautier G.) et AZAX (Cédric) tous 2 du 11, Peace and life in Paradis

      The post was edited 3 times, last by MIB ().

    • 22 septembre 1792 : Avènement de la République française


      Le 22 septembre 1792, six semaines après l'incarcération du roi Louis XVI et deux jours après la victoire de Valmy, les députés de la nouvelle assemblée de la Convention décident, sur une proposition de Danton, que les actes publics seront désormais datés de « l'An 1 de la République ».

      C'est de cette manière « furtive », selon le mot de Robespierre, que la France se découvre en République.

      Sous l'Ancien Régime, le mot République était synonyme d'État (que celui-ci ait ou non un souverain à sa tête). À la fin du XVIIIe siècle, il commence à se confondre avec un régime non monarchique (que celui-ci soit ou non démocratique).
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)
    • 27 septembre 1822 = Champollion déchiffre les hiéroglyphes

      Le 27 septembre 1822, Jean-François Champollion (32 ans) découvre le secret des hiéroglyphes, l'écriture des anciens Égyptiens au terme de recherches harassantes qui auront vite raison de sa santé.
      Rivalité franco-britannique

      Né à Figeac, dans le département du Lot, ce surdoué apprend très tôt de nombreuses langues anciennes et, poussé par la nécessité, devient professeur d'histoire.

      Il se passionne bientôt pour la civilisation des pharaons, mise à la mode par l'expédition en Égypte de Bonaparte, en 1798-1799.

      En 1798, des soldats français découvrent à Rosette, dans le delta du Nil, une pierre noire gravée de trois textes dont l'un en grec ancien, un autre en démotique, une écriture égyptienne tardive, et le troisième en hiéroglyphes.

      Jean-François Champollion (1790-1832)La pierre est embarquée sur un navire à destination de la France mais les Anglais l'interceptent et la transportent à Londres, au British Museum.



      Elle va dès lors exciter la curiosité des savants, en particulier du jeune Champollion et d'un Anglais de quinze ans son aîné, Thomas Young. Young déchiffre la version démotique et découvre que les cartouches en hiéroglyphes contiennent les noms de divers pharaons.

      Jean-François va plus loin. Il observe que le texte hiéroglyphique contient trois fois plus de signes que le texte grec ne compte de mots. Il en déduit que les hiéroglyphes (on en recense environ 5 000) ne sont pas seulement des idéogrammes, contrairement aux préjugés ambiants. Ils peuvent aussi dans un même texte servir de signe phonétique comme nos lettres de l'alphabet.

      C'est ainsi qu'il déchiffre les noms de Cléopâtre, Ramsès et Thoutmosis. L'émotion le fait alors sombrer dans un état d'inconscience. C'est seulement cinq jours plus tard qu'il révèle sa découverte dans une lettre à l'Académie des Inscriptions et des Belles Lettres.

      Jean-François Champollion meurt de surmenage à 42 ans, au milieu des honneurs, après avoir enfin visité l'Égypte, le pays de ses rêves.
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)
    • 12 octobre 1492 - Christophe Colomb atteint le Nouveau Monde



      Le vendredi 12 octobre 1492, après deux longs mois de mer, Christophe Colomb pose le pied sur une île des Bahamas.

      Le navigateur génois croit de bonne foi avoir atteint l'Asie des épices et pour cette raison appelle « Indiens » (habitants de l'Inde) les premiers indigènes de rencontre.

      Les voyages de Christophe Colomb



      Christophe Colomb, entêté, habile et convaincant, a rallié les rois d'Espagne à son projet saugrenu. Il s'en est suivi la découverte inattendue d'un Nouveau Monde et une révolution dans l'Histoire : pour la première fois sont mises en contact toutes les sociétés humaines...
      Le voyage de l'imprévu

      Six mois plus tôt, Christophe Colomb (en espagnol, Cristobal Colón) a convaincu les souverains espagnols de le soutenir dans son projet fou d'atteindre l'Asie des épices en navigant vers l'Ouest, à travers l'Océan Atlantique.

      Fort de leur soutien et grâce à l'aide matérielle de deux armateurs, les frères Pinzón, il a pu armer une caraque, la Santa Maria, et deux caravelles, la Niña et la Pinta. Le départ a lieu le 3 août 1492.

      Après une escale dans l'archipel des Canaries, possession espagnole, la flotille fonce vers le sud-ouest en suivant les alizés.



      Les équipages s'inquiètent bientôt de l'absence de terre. Le 10 octobre, ils sont à bout et sur le point de se mutiner. Enfin, après 36 jours de navigation (au lieu des 15 escomptés), la vigie de la Pinta crie pour de bon : « Tierra »!...

      Les navires accostent sur une petite île. Elle est comme de juste baptisée «San Salvador» (Saint Sauveur) par les Espagnols. Les marins, quand ils descendent à terre, sont bouleversés par... la nudité des pacifiques Taïnos, des Indiens du groupe des Arawaks.

      Malgré ou à cause de leur nudité, les femmes indigènes les attirent. Cela leur vaudra de ramener en Europe, sans le savoir, une terrible maladie vénérienne, la syphilis. En contrepartie, les Européens amènent aux habitants de ce Nouveau Monde des maladies comme la rougeole qui vont les décimer en quelques années, plus sûrement que les arquebuses et les épées.

      Les navires ne s'attardent pas et poursuivent vers ce qui sera plus tard connu comme l'île de Cuba. Une homonymie des noms convainc Christophe Colomb qu'il est aux portes de l'empire chinois du Grand Khan.

      Colomb débarque à Hispaniola (gravure de Théodore de Bry, XVIe siècle, BNF)



      Découverte d'Haïti

      Le 6 décembre 1492, Christophe Colomb et les deux bateaux qui lui restent arrivent en vue d'une nouvelle île que les indigènes appellent Ayiti (Haïti) ou Quisqueya.

      Les Espagnols la rebaptisent Isla española (dont on fera Hispaniola). L'île séduit les Européens par sa beauté et recèle quelques ressources aurifères dans le sous-sol et les rivières.

      Dans la nuit de Noël, la lourde Santa Maria s'échoue sur la grève, au nord de l'île.

      Faute de pouvoir ramener tous les hommes en Espagne, l'Amiral fait construire un fort avec les débris du navire et laisse sur place 39 hommes.

      Le 4 janvier 1493, enfin, il prend le chemin du retour avec la Niña. Après une difficile traversée, le 31 mars, c'est l'entrée triomphale à Palos puis à Séville, où les habitants se pressent pour voir et toucher les sept Taïnos que Colomb a ramené des îles et que l'on qualifie aussitôt d'« Indiens » (car chacun croit que leur terre d'origine fait partie des Indes).

      À Haïti, les choses tournent très mal pour les hommes restés sur place. Plutôt que de se tenir tranquilles, ils tentent de soumettre leurs voisins indiens. Ces derniers ripostent en attaquant le fort et massacrant ses habitants. Mauvais début pour la colonisation.
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)

      The post was edited 1 time, last by AnteaO ().

    • 16 octobre 1793

      Exécution de Marie-Antoinette

      La reine est guillotinée le 16 octobre 1793, dix mois après son mari, Louis XVI.

      Du trône à l'échafaudLe procès expéditif de la reine (38 ans) ne se justifie par aucune nécessité politique mais s'explique par la Terreur qui, de septembre 1793 à juillet 1794, jette un voile sanglant sur la Révolution et emporte tout sur son passage.
      Du temps de sa splendeur, avant la Révolution, Marie-Antoinette, fille de l'impératrice Marie-Thérèse, était surnommée avec dédain l'« Autrichienne ».
      Elle prend conscience du nouvel état des choses quand elle se voit obligée de quitter Versailles pour les Tuileries le 5 octobre 1789, après que plusieurs de ses gardes ont été tués sous ses yeux par les émeutiers.
      Elle va dès lors s'opposer de toutes ses forces au cours de la Révolution et pousser à la guerre, en encourageant son frère l'empereur à attaquer la France et restaurer l'ordre ancien. De ce point de vue, elle se rend clairement coupable de haute trahison...
      Après la chute de la royauté, le 10 août 1792, elle est jetée en prison avec son mari, sa belle-soeur, Madame Élisabeth, et ses deux enfants, le Dauphin et Madame Royale.
      Après l'exécution du roi, elle est séparée de son fils. Le petit Louis XVII (8 ans) est confié à un cordonnier, le citoyen Simon, pour être élevé en domestique et en sans-culotte. Il mourra peu après dans des conditions sordides.
      Prodigue et légère du temps de sa splendeur, Marie-Antoinette témoigne de courage et de fermeté devant le Tribunal révolutionnaire. Elle fait face avec dignité à d'infâmes accusations d'inceste sur la personne de son fils, présentées par le substitut du procureur général, Jacques Hébert.
      Le public ne manque pas d'être ému par son apostrophe : « J'en appelle à toutes les mères... » Robespierre lui-même déplore ces accusations et ce procès qui affectent l'image de la Révolution.
      Le 21 janvier 1815, les restes de Marie-Antoinette ont été transférés avec ceux de Louis XVI dans la basilique Saint-Denis, nécropole traditionnelle des rois de France.
      A Raidzorg (Gautier G.) et AZAX (Cédric) tous 2 du 11, Peace and life in Paradis

      The post was edited 1 time, last by MIB ().

    • alors quand des villes font de la récupération de fêtes religieuses

      8 décembre 1852 : Les Lyonnais honorent la Vierge à Fourvière



      La fête de la Vierge est très populaire à Lyon depuis le 8 décembre 1852.
      Ce jour-là avait été choisi pour bénir la statue de la Vierge sur le clocher de l'ancienne basilique de Fourvière. Une illumination était prévue en soirée mais elle fut annulée en raison de pluies violentes. À la faveur d'une éclaircie, les Lyonnais prirent d'eux-mêmes l'initiative d'illuminer leurs fenêtres avec des bougies.
      Cette tradition s'est perpétuée jusqu'à nos jours en s'accompagnant de joyeuses virées dans les rues du vieux quartier Saint-Jean. Dans les années 2000, la mairie l'a récupérée et a transformé la fête populaire en un festival son et lumière rebaptisé de manière fort laïque : « Fête des Lumières ».



      Ne confondons pas la bénédiction du 8 décembre 1852 avec le voeu des échevins (ou magistrats) en 1643. Lyon étant menacée par la peste, ils consacrèrent leur cité à la Vierge et s'engagèrent à accomplir un pèlerinage sur la colline de Fourvière le jour de sa Nativité, le 8 septembre (soit, bien sûr, neuf mois après l'Immaculée Conception). L'actuelle basilique Notre-Dame de Fourvière, à l'architecture si particulière (un éléphant renversé), fait suite à un autre voeu des Lyonnais pendant la guerre franco-prussienne de 1870. Elle a été inaugurée le 2 juin 1884.
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)
    • Le 19 décembre 1965, le président De Gaulle fut réélu, tandis que François Mitterrand obtint seulement 45% des suffrages.

      (édité)Pendant que je conduisais au travail, j'ai entendu à la radio que le 19 décembre était l'anniversaire d'Edith Piaf.

      The post was edited 3 times, last by Yadurm ().

    • ah ben tiens


      21 décembre 1958 - 8 janvier 1959

      De Gaulle Président !

      Le 21 décembre 1958, Charles de Gaulle
      est élu pour sept ans à la présidence de la République par un collège
      électoral qui réunit les parlementaires et d'autres élus, conformément à
      la Constitution de la Ve République entrée en application le 8 octobre
      précédent.

      Il obtient des 81.000 «grands électeurs» une confortable majorité de 78% des voix (500 abstentions seulement).

      Le Général a été appelé au pouvoir le 13 mai 1958, et est devenu ainsi le dernier Président du Conseil de la IVe République, le temps de mettre en route les institutions de la Ve République.

      Sa prise de fonctions en qualité de président de la République a lieu au palais de l'Élysée, le 8 janvier 1959 suivant, avec la transmission officielle des pouvoirs par René Coty, dernier président de la République précédente.

      Le général de Gaulle nomme aussitôt au poste de premier ministre son fidèle compagnon de combat Michel Debré et réforme à marches forcées les institutions et l'économie.

      La réforme tambour battant

      Charles de Gaulle a obtenu de l'Assemblée de pouvoir gouverner par ordonnances pendant quatre mois, jusqu'au 4 février 1959, soit sans passer par la discussion et le vote des textes devant les députés. Il va profiter de cette facilité pour débloquer à marches forcées l'économie du pays, grippée par la crise politique et la guerre en Algérie. Pas moins de 70 textes sont à cet effet promulgués.

      Un premier train de mesures permet de combler les vides de la réforme constitutionnelle (mode de scrutin...) ; un deuxième se rapporte aux réformes de structure (hôpitaux, défense...) ; un troisième enfin concerne l'économie.


      La France a bénéficié d'une croissance soutenue sous la IVe République avec un taux annuel moyen de 4,9% depuis 1950. Mais l'économie montre des signes d'essouflement. Les réserves de devises représentent l'équivalent d'un mois d'importations seulement et l'inflation s'accélère sur un rythme annuel de 15%. Le ministre des Finances Antoine Pinay et son collaborateur Georges Pompidou font appel à l'économiste Jacques Rueff pour définir les réformes économiques qui s'imposent.

      Jacques Rueff réunit à partir du 30 septembre 1958 un comité de huit personnes (président de Péchiney, de la Société générale...). 39 séances plus tard, le rapport, rédigé par Jacques Rueff lui-même, est remis au général de Gaulle le 8 décembre. Il ne compte que 25 pages et s'en tient à quelques mesures essentielles. Le président de Gaulle les fait adopter dans leur intégralité le 23 décembre. Ces mesures sont présentées au public sous le nom de «plan Pinay-Rueff», Antoine Pinay bénéficiant d'une aura exceptionnelle dans la population.

      Le plan prescrit en particulier une sévère cure d'amaigrissement de l'administration, allant jusqu'à supprimer la retraite des anciens combattants (cette mesure, symboliquement odieuse, sera plus tard rapportée). Le plan supprime les indexations (notamment sur le blé) et libère résolument les échanges extérieurs. Enfin, il dévalue le franc de 17% et, mesure la plus spectaculaire, crée un «nouveau franc» égal à cent anciens francs. La nouvelle monnaie est lancée officiellement le 1er janvier 1960. Les résultats bénéfiques de ce plan se font sentir très vite avec en1959 un budget en équilibre pour la première fois depuis 1930 et dès 1962 une relance de la croissance et une balance commerciale excédentaire.

      Pour parachever ce succès, Jacques Rueff suggère de passer à des réformes structurelles. Pourquoi pas?


      Le 13 novembre 1959, un décret constitue un nouveau comité président par le Premier ministre Michel Debré, assisté de Jacques Rueff et d'un autre Polytechnicien, ancien président de la SNCF, Louis Armand.

      Le comité Rueff-Armand rend un rapport en juillet 1960, truffé d'idées libérales, visionnaires mais assez générales, dont la plus grande partie resteront lettre morte, y compris la réforme des taxis parisiens ou encore l'abolition de la loi de 1948 sur le blocage partiel des loyers.

      À vrai dire, ces réformes de structure peuvent attendre. Avec la fin de la guerre d'Algérie et le «plan Pinay-Rueff», la reprise économique est telle, que le ministre des finances Valéry Giscard d'Estaing doit, dès le 12 septembre 1963, engager un plan de stabilisation destiné à freiner l'inflation.

      D'autres réformes s'enchaînent. Ainsi, le 6 janvier 1959, une ordonnance prolonge la scolarité obligatoire jusqu'à 16 ans. Elle est toujours en vigueur. Le 31 décembre 1959 est promulguée la loi Debré sur l'enseignement privé. On lui doit la distinction actuelle entre établissements hors-contrat, établissements sous contrat simple (l'État rémunère les maîtres), établissements sous contrat d'association (l'État participe aussi aux dépenses de fonctionnement et les familles ont en charge les liens avec le culte), établissements privés intégrés à l'enseignement public (écoles d'entreprise).


      Enfin, le 16 septembre 1959, dans une déclaration télévisée, le général de Gaulle évoque pour la première fois le «droit des Algériens à l'autodétermination». C'est un pas décisif vers la résolution du drame algérien.
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)
    • soyons ludique ce jour ^^

      > 1861 : le brevet pour les toilettes à chasse d'eau est déposé par Thomas Crapper.
      > 1949 : les docteurs Muller et Lépine de l’institut Pasteur identifient le virus de la grippe.
      > 1975 : en France, adoption de la Loi Veil relative à l'Interruption volontaire de grossesse.
      > 1984 : La Cour suprême statue que la copie privée d’émissions avec un magnétoscope ne viole pas la loi du droit d’auteur.
      > 1989 : une loi donne naissance au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA).
      > 2000 : à New York, un aveugle recouvre une partie de la vue grâce à une caméra miniaturisée reliée à son cerveau par des électrodes.

      et ce n'est qu'un infime extrait de tout ce qui s'est passé

      un 17 janvier
      #SIDActioN-SORTEZ COUVERT-Appel 110 #

      OFF: 25'Eucaryote'/Fondo:51'FRoGs'/60'ac.'/Moon:Electra-4'ThoT-Hecate'/Vega(51)/Deimos
      ON/OFF: Wasat(50)'Cheffe'
      Rainette Cendrée [143 à 20%]
      (49 récits)