T01E01 - [RoyaumeO] Baldraz + Blanche Gaïa + Le Stellarque .Vs. Nyphomane [BoS]

    • 10-[Normal]

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our Cookie Policy.

    • T01E01 - [RoyaumeO] Baldraz + Blanche Gaïa + Le Stellarque .Vs. Nyphomane [BoS]



      L’AVÈNEMENT - Chapitre I – Saêna


      Au Royaume, le vrai...


      Assise au pied de sa garde-robe, Saêna contemplait le paquet de linge qui s’entassait dans la pénombre, un sourire accroché aux lèvres. La nuit avait été longue et l’aube pointait à peine, mais sa veille en valait la peine. Au milieu des guenilles, une louve-guêpe avait fait éclore ses quatre petits durant la nuit après plusieurs semaines de couvaison. Encore aveugles et sourds, les nouveaux-nés rampaient pourtant sans se tromper en direction des mamelles gorgées de lait, sous le regard doré et dépourvu de pupille de leur mère. Leur pelage, d’un beige presque blanc, ne possédait pas encore les nuances d’or et de noir qui zébraient leur espèce. Le dernier né, une petite femelle plus petite que les autres, piaillait de frustration tout en cherchant la source de lait dont l’un de ses frères venait de la priver.

      Saêna les regardait téter, émerveillée comme chaque fois que la louve donnait la vie. Elle avait passé la nuit là, appuyée cotre la porte pour admirer le miracle qui fleurissait. La fatigue alourdissait ses muscles, mais elle avait dépassé depuis longtemps le stade où elle savait pouvoir profiter encore du peu de sommeil que l’heure avancée pouvait lui garantir. Soudain, le sol trembla sous elle, l’arrachant brutalement à sa contemplation. Un grondement sourd retentit quelque part à l’extérieur de l’immeuble. Les bibelots cliquetèrent sur sa commode et un cadre se décrocha. La louve grogna, les oreilles couchées, mais ne quitta pas le nid. Quant à la jeune femme, elle ne se montra guère plus étonnée que si l’on avait frappé à la porte. Elle se contenta de sortir son datapad de sa poche. Il sonna presque aussitôt.

      « Explosion dans Oosten District. Attentat à la bombe », annonçait le message reçu depuis un fil anonyme d’informations continu.

      Oosten District, le quartier Est, était situé tout près, à peine à trois stations de metro. C’était l’occasion rêvée d’obtenir une exclusivité. Saêna se leva, attrapa une veste en jean qu’elle enfila sans trop y penser et quitta sa chambre en pianotant un message à l’intention de son informateur, non sans un dernier regard attendri en direction de la famille lupine.

      Saêna, où vas-tu ? l’interpella une voix tandis qu’elle dévalait l’escalier.
      Au bureau, répondit-elle évasivement.
      Il y a eu un nouvel attentat.

      Ce n’était pas une question. Par un moyen qui lui échappait toujours, Naeratus Eelroog était toujours au courant de tout largement avant tout le monde. La jeune femme consentit enfin à se tourner vers son père, dont la silhouette se détachait dans la lumière du salon. Elle se força à affronter le regard impassible qu’il posait sur elle. Allait-il lui interdire de sortir, user de son influence paternelle comme il le faisait toujours ? Pourquoi fallait-il qu’elle redoute encore et toujours son autorité ? Elle n’avait plus cinq ans.

      J’ai du travail, argua-t-elle d’un ton qu’elle espérait neutre.
      Pourrais-tu envisager d’en changer ? Tu sais que j’aimerais que tu travailles pour l’entreprise.

      Le ton était également plat. Il ne semblait pas en colère, ce qui était surprenant. Essayait-il de l’amadouer ? Elle n’était pas d’humeur à négocier une fois de plus sa place au sein de l’empire familial. Avec tact, elle choisit les mots susceptibles de ne pas déclencher un nouveau conflit entre eux.

      Je sais oui. Mais tu sais que mon métier me plaît. Je serai prudente, c’est promis. Je serai de retour pour le dîner.

      Elle n’attendit pas une réponse cent fois entendue.

      Saêna, c’est dangereux, protesta-t-il.

      Elle lui tournait déjà le dos et s’empressait de claquer la porte de l’appartement derrière elle. Le cœur battant, elle emprunta l’escalier et quitta l’immeuble par une porte de service en prenant mille précautions. Elle n’avait aucune envie de croiser les hommes de main de son père : ils auraient pu avoir l’ordre de la retenir ou de la suivre, ce qu’elle ne souhaitait subir pour rien au monde.

      Dans la rue, rien ne laissait croire qu’un attentat avait eu lieu à peu de distance de là : les passants continuaient à vaquer à leurs occupations, les véhicules à circuler sans être inquiétés. Ce n’était rien de plus qu’une journée ordinaire à Olendel.

      À suivre...*






      Les flottes suivantes se sont affrontées le : 2017-12-01 04:23:32
      [RoyaumeO]
      Baldraz

      150% | 130% | 150%

      V.bataille 845
      Traqueur 1.825

      [RoyaumeO]
      Blanche Gaia

      140% | 120% | 140%

      Croiseur 1.000

      [RoyaumeO]
      Le Stellarque

      140% | 110% | 130%

      Croiseur 18.361
      Destro. 3.775
      Traqueur 2.368


      VS

      Défenseur Nyphomane [BoS]
      130% | 110% | 130%

      P.transp. 11.861
      G.transp. 1
      Ch.léger 8.458
      Ch.lourd 1.013
      Croiseur 952
      V.colo 5
      Recycleur 1.966
      Sonde 59
      Destro. 23
      Traqueur 151


      Display Spoiler

      Attaquant Baldraz
      150% | 130% | 150%

      V.bataille : 845
      Traqueur : 1.825

      Attaquant Blanche Gaia
      140% | 120% | 140%

      Croiseur : 1.000

      Attaquant Le Stellarque
      140% | 110% | 130%

      Destro. : 3.775

      Attaquant Le Stellarque
      140% | 110% | 130%

      Traqueur : 2.368

      Attaquant Le Stellarque
      140% | 110% | 130%

      Croiseur : 18.361

      Défenseur Nyphomane
      130% | 110% | 130%

      P.transp. 11.861
      G.transp. 1
      Ch.léger 8.458
      Ch.lourd 1.013
      Croiseur 952
      V.colo 5
      Recycleur 1.966
      Sonde 59
      Destro. 23
      Traqueur 151



      Baldraz

      V.bataille 845 (-0)
      Traqueur 1.825 (-0)

      Blanche Gaia

      Croiseur 998 (-2)

      Le Stellarque

      Croiseur 18.316 (-45)
      Destro. 3.775 (-0)
      Traqueur 2.368 (-0)


      VS

      Défenseur Nyphomane

      Détruit




      L'attaquant a remporté la bataille ! Il emporte
      272.876 unités de métal, 1.430 unités de cristal et 2.607.463 unités de deutérium

      L`attaquant a perdu au total 1.363.000 unités.
      Le défenseur a perdu au total 170.383.000 unités.
      Un champ de débris contenant 50.390.000 de métal et 31.188.000 de cristal se forme dans l'orbite de la planète.



      Bénéfice de l'attaquant : 83.096.769
      Métal : 49.722.876 | Cristal : 30.860.430 | Deut : 2.513.463

      Bénéfice du defenseur : -173.264.769
      Métal : -100.112.876 | Cristal : -62.048.430 | Deut : -11.103.463


      Consommation estimée : 11.063.866 deut

      Skin : TopRaider white by Vulca
      Converted by TopRaider.eu




      HRP by Nymphe Ydeil :
      @ l'esprit d'équipe, aux Chevaliers et aux protecteurs.
      @ tous ceux qui n'ont absolument rien compris. Merci d'avoir renforcé ce que nous étions <3
      @ MON petit Prince. Bisous aux rageuses, je vous aime <3


      * Cette saga est dédiée à ExoS et à travers lui, à Wasat, mais aussi aux TUW et à travers eux, à Xanthus. Quiconque désire un rp peut en faire la demande par MP.

      Épisodes précédents :
      - Prélude – Viviane de Tahaban
      Rien comme un regard, déjà au delà de vous lorsque vous le surprenez.
      Rien comme le silence, si plein de doutes lorsque vous le sondez.