Jinx [Sauna] vs Toulalaho [FLG]

    • 6-Guerrier [200M-500M]

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our use of cookies. More details

    • Jinx [Sauna] vs Toulalaho [FLG]

      Jinx détestait les jupons.
      Les corsets aussi, mais elle s'amusait d'avoir su utiliser si ingénieusement l'espace offert sous les afféteries de ces vêtements volés. Ses longues tresses bleues étaient cachées sous l'un de ces bonnets à plumes ridicules qui faisaient fureur à Piltover cette saison. Jinx se promenait parmi les invités de la noce, ne relâchant jamais son sourire et luttant pour ne pas hurler devant la foule qui l'observait avec des yeux de poisson mort. Résister à l'impulsion de les secouer pour les réveiller demandait des efforts surhumains.

      Jinx était venue pour se lâcher dans l'observatoire construit au sommet du manoir du comte Sandvik, mais lorsqu'elle s'était rendu compte qu'un mariage s'y tenait... Bah, c'était une trop belle occasion de chaos pour la laisser passer. Le comte n'avait reculé devant aucune dépense pour faire du mariage de sa fille un spectacle mémorable. Tout le gratin de la bonne société piltovienne était présent : chefs des principaux clans, artisans Hextech célèbres... Même le grassouillet Nicodemus avait réussi à se faire inviter. Le préfet de gendarmerie ressemblait à un Poro obèse dans son uniforme de cérémonie et ses yeux lorgnaient en permanence le buffet. Un orchestre de chambre jouait une musique lente qui donnait à Jinx envie de bâiller. Elle préférait de loin la musique festive de Zaun, qui faisait tourner les têtes et taper du pied.

      Des Hexlumens équipés de zootropes et d'objectifs bizarrement orientés projetaient sur le sol des ombres de danseurs qui virevoltaient au plus grand plaisir d'enfants qui n'avaient jamais connu la faim ni la douleur. Des mimes et des prestidigitateurs se déplaçaient dans la foule, enchantant les invités avec leurs tours de cartes. Jinx avait déjà vu mieux. Les puigniards des Marchés limitrophes, en comparaison, leur en aurait donné pour leur argent. Littéralement.

      Des huiles de Piltover pendaient aux murs dans des cadres de chêne enchâssés de décorations de cuivre. Les hommes et les femmes de ces portraits semblaient observer la foule avec dédain. Jinx tira la langue à chacun d'eux en passant, souriant à leur apparente désapprobation. Les fenêtres aux verres multicolores faisaient au sol des mosaïques en arc-en-ciel et Jinx sautilla joyeusement sur les carrés de lumière jusqu'à une table couverte d'assez de nourriture pour alimenter une centaine de familles zauniennes pendant un mois.

      Un maître d'hôtel en livrée la dépassa, portant sur un plateau d'argent des flûtes d'un breuvage doré et pétillant. Elle prit un verre dans chaque main et virevolta avec un sourire. À faire ainsi des pirouettes, elle ne mit pas longtemps à tacher de mousse l'arrière de plusieurs robes de soirées et costumes chics, ce qui la fit ricaner.

      « À la vôtre », dit-elle avant d'avaler ce qui restait dans les verres.

      Elle se baissa et plaça les flûtes sur le sol, sur le passage des danseurs qui approchaient, puis elle rota les premières mesures d'une chanson qu'elle venait d'inventer : « Vi est une tête de lard ». Les dames de la bonne société tournèrent ostensiblement le dos à sa vulgarité et Jinx plaça une main sur sa bouche ouverte, feignant d'être outrée. « Désolée, je l'ai fait volontairement par accident. »

      Elle s'éloigna en sautillant et prit sur un autre plateau de passage des machins bizarres qui ressemblaient à des poissons. Elle les lança en l'air et parvint à en rattraper un directement dans la bouche. Quelques-uns tombèrent dans son corsage et elle les en retira avec la joie d'un habitant du puisard qui vient de trouver quelque chose de brillant dans la boue.

      « Vous pensiez pouvoir m'échapper, les morues ! » s'exclama-t-elle en montrant le doigt à chaque morceau. « Vous aviez tort. »

      Jinx fourra la nourriture dans sa bouche et rajusta sa robe. Elle n'avait pas l'habitude de porter ce genre de choses et elle eut un petit rire à l'idée de ce qu'elle avait caché dessous. Ses cheveux se dressèrent sur sa nuque et, en levant les yeux, elle aperçut un homme qui la regardait à l'extrémité de la pièce. Un peu rigide, il était tout de même séduisant et portait des vêtements de cérémonie, mais il ne faisait aucun doute que c'était un gendarme. Il aurait pu tout aussi bien porter son insigne autour du cou ! Jinx se détourna et s'enfonça plus profondément dans la foule des invités.

      Elle atteignit le buffet et admira l'immense pièce montée, chef-d'œuvre de pâte d'amande rosâtre, de crème fouettée et de dentellerie en caramel. Une réplique de la Tour de la Techmaturgie en génoise, confiture et sucreries. Jinx tendit le bras, prit la louche dans le bol de punch et creusa un trou dans la génoise. Elle versa le contenu de sa louche sur le sol avant de la lécher et de la rejeter sur la table. Elle s'aperçut qu'un certain nombre d'invités la regardaient bizarrement et leur répondit avec un magnifique sourire de dément. Ils pensaient peut-être qu'elle était folle. Ils avaient peut-être raison.

      Jinx haussa les épaules. Aucune importance.

      Elle plongea sa main dans son décolleté et en retira quatre pyromâcheurs. Elle en plaça trois, profondément, dans le trou qu'elle avait creusé dans la pièce montée et lâcha le quatrième dans le bol de punch.
      Jinx remonta toute la longueur de la table et sortit deux pyromâcheurs de plus, qu'elle déposa dans des plats en passant. Le premier finit dans une soupière de cuivre, l'autre remplaça la pomme dans la bouche d'un cochon de lait. Sa robe flottait davantage maintenant qu'elle s'était débarrassée de ses munitions et, alors qu'elle baissait la fermeture éclair latérale, Jinx repéra le gendarme en civil qui traversait la foule dans sa direction.

      « Pas trop tôt », dit-elle, repérant quatre autres agents qui convergeaient vers elle : trois femmes et un homme. « Oh, et tu as amené des copains ! »
      Jinx tira au creux de ses reins les cordons qui retenaient ses jupons autour de sa taille fine. Le bas de sa robe tomba au sol avec son corset, pour la plus grande stupéfaction des hommes et des femmes qui l'entouraient.

      Jinx n'était plus que leggings roses, short, ceinture de munitions et gilet, il ne lui resta qu'à ôter son bonnet pour libérer ses cheveux. Elle se pencha pour extirper Poiscaille de sa cachette sous sa robe et mit l'arme à l'épaule.

      « Hé, les gens ! » hurla-t-elle, sautant sur la table du buffet et sortant Zapper de son étui de cuisse. « J'espère que vous avez tous faim... »

      Jinx pivota sur ses talons et tira une décharge d'énergie sur le pyromâcheur placé dans la bouche du cochon.

      « Parce que ce buffet est à s'en faire exploser la sous-ventrière ! »

      Le pyromâcheur explosa, éclaboussant les invités les plus proches de graisse et de viande brûlées. Des détonations retentirent en chaîne. La soupière vola dans les airs et recouvrit un groupe d'invités de soupe bouillante. Puis le bol de punch explosa, aussitôt suivi en apothéose par la pièce montée.
      Les trois pyromâcheurs se déclenchèrent simultanément et le gâteau fut propulsé dans les airs comme une fusée. Il atteignit presque le plafond avant de décrire un arc et de retomber vers le sol. Les invités se dispersèrent tandis que le gâteau géant explosait à l'impact et que des fragments de nougatine volaient dans toutes les directions. Hurlant, ils glissaient sur le tapis de punch, de soupe et de crème.

      « Allez-y, criez ! » dit Jinx en soufflant pour dégager son visage de la mèche qui retombait dessus. « Je plaisante, ça sert à rien. »

      Elle sauta de la table et tira avec Poiscaille une roquette qui fit exploser la fenêtre la plus proche. Des carreaux d'arbalètes crépitèrent autour d'elle et se fichèrent dans les murs, mais Jinx ricana avant de sauter par l'embrasure et d'atterrir dans le jardin. Elle se rétablit en un roulé-boulé. Elle avait plus ou moins planifié une voie de sortie, mais en regardant vers l'entrée du manoir Sandvik, elle vit un étincelant discomobile qu'il serait sans doute très amusant de voler.

      « Il faut vraiment que j'essaie... »

      Elle cala Poiscaille sur son épaule, se faufila d'un coup de coude dans un groupe d'employés de Sandvik et enfourcha la selle de cuir du discomobile.

      « Bon, ça démarre comment, ce truc ? » se demanda-t-elle, observant la forêt de boutons d'ivoire, de cadrans de cuivre et de curseurs brillants sur le panneau de contrôle.

      « Bah, c'est en essayant qu'on apprend ! »

      Jinx tira le levier le plus proche et appuya sur le bouton le plus gros et le plus rouge qu'elle trouva. La machine vibra sous elle, geignant et sifflant dans un bruit caractéristique de montée en puissance. Des lumières bleues s'allumèrent sur les bords du large disque au moment où les portes principales du manoir s'ouvraient en coup de vent. Des voix sévères lui donnèrent l'ordre d'arrêter. Mais comment donc ! Les stabilisateurs se rétractèrent dans la coque scintillante et Jinx se mit à hurler de joie tandis que le discomobile s'éloignait du manoir à la vitesse d'une super roquette de la mort.

      « À la revoyure ! » hurla-t-elle par-dessus son épaule. « Géniale, cette sauterie ! »

      Source : universe.leagueoflegends.com/fr_FR/story/jinx-color-story/



      Les flottes suivantes se sont affrontées le : 2018-05-29 15:04:09
      Attaquant
      Toulalaho
      [FLG]



      190% | 180% | 190%


      G.transp. 200
      Ch.léger 211
      Ch.lourd 100
      Bombardier 6.000
      Destro. 2.000
      Traqueur 1.000


      VS

      Défenseur
      jinx
      [SAUNA]



      180% | 170% | 180%


      G.transp. 225
      Ch.léger 752.422
      Sonde 160
      Sat.sol. 543
      Destro. 10.001
      Traqueur 50.000

      Missile 5.288
      L.lourd 53
      Can.Gauss 5
      Lanc.plasma 82




      Attaquant
      Toulalaho



      Détruit



      VS

      Défenseur
      jinx


      G.transp. 225 (-0)
      Ch.léger 743.970 (-8.452)
      Sonde 158 (-2)
      Sat.sol. 539 (-4)
      Destro. 10.001 (-0)
      Traqueur 49.999 (-1)

      Missile 5.227 (-61)
      L.lourd 52 (-1)
      Can.Gauss 5 (-0)
      Lanc.plasma 82 (-0)


      Le defenseur a remporté la bataille !

      L`attaquant a perdu au total
      879.244.000
      unités.

      Le défenseur a perdu au total
      34.035.000
      unités.

      Un champ de débris contenant
      143.345.700
      de métal et
      90.093.900
      de cristal se forme dans l'orbite de la planète.




      Bénéfice de l'attaquant :
      -879.244.000


      Métal : -452.433.000 | Cristal : -291.811.000 | Deut : -135.000.000

      Bénéfice du defenseur :
      199.495.600


      Métal : 117.921.300 | Cristal : 81.591.300 | Deut : -17.000


      Consommation estimée :
      1
      deut



      Skin : Luna Jinx by Anrui


      Converted by TopRaider.eu


      Technique :
      Afficher le spoiler
      On me raide sur une planete je fais stationner mes vaisseaux, je l'inter, je recycle voila.


      Dédicaces :
      - A l'attaquant très fair-play
      - Aux actuels/anciens sauna/biche :)
      - A pierre, premier hoff solo sur l'univers avec ton ancien compte :D
      - A aedrie pour son retour (enfin) !
      Je ne suis qu'une biche dans un sauna