[IRIS] Darkside + marenzo + Sakabiere_The_True .Vs. Asociable [DPT] === 44,5G de CDR ===

    • 1-Mythique [>15G]

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our use of cookies. More details

    • [IRIS] Darkside + marenzo + Sakabiere_The_True .Vs. Asociable [DPT] === 44,5G de CDR ===



      L'IRIS ET LE FAISEUR DE VEUVES
      RP by Nymphe Ydeil




      Une semaine. Ils lui ont laissé une semaine pour se préparer. Trop peu, bien sûr. Il contracte ses biceps, ses pectoraux, fait rouler la mécanique pourtant obéissante qui se tend sans effort sous sa peau. Il tourne en rond comme un lion en cage. Une semaine. Comment a-t-il pu être aussi fou, aussi faible ? Il s’accroche à la grille qui le sépare de sa liberté, y dépose son front envahi de fièvre. Là-bas, dehors, sa femme ne doit plus l’attendre. Elle a dû se faire une raison à son absence. Elle l’a pleuré, peut-être. Ou peut-être pas. Elle est si forte, elle n’est pas de ceux qui perdent leur temps. Elle sait quoi faire s’il disparaît. Elle aura sorti le sac qu’ils rangent, tout prêt, sur le dessus de l’armoire, elle aura fermé les volets et verrouillé soigneusement la porte d’entrée. Puis elle sera partie sans se retourner, abandonnant toute sa vie pour un chemin d’incertitude.

      Il refuse de l’imaginer seule, ne peut s’empêcher de mesurer les risques à l’aune de la force qu’elle possède. Bien plus qu’il n’en a fait preuve jusqu’à présent sans doute. Il tente de se reconcentrer sur sa propre situation. Là-haut, les spectateurs crient déjà et réclament le tribu du sang. Leur barbarie n’a d’égale que leur incapacité à mesurer la souffrance qu’ils infligent. Mais ils en ont cure. Ils appellent le sang et qu’importe si le prix ne se résume pas à un malheureux billet d’entrée, mais à une vie sacrifiée. Parce qu’il ne sortira pas vivant de cette arène, il le sait. Ils ne lui ont laissé aucun espoir sur l’issue.

      Jamais personne n’avait réussi à savoir où il se cachait depuis son échec à renverser les Maîtres d’Arène. Il avait vu trop de ses frères d’armes tomber pendant la purge des mines. Il s’était fait la promesse de toujours être prudent, de bouger sans cesse. N’importe quoi plutôt que de redescendre dans l’arène. Il avait dû redoubler de prudence avec l’arrivée de l’Ordre de l’Iris. Ils avaient des yeux partout et il le savait. Mais il avait failli. Une seconde d’inattention seulement, et le voilà ici. Attendant sa fin. Derrière lui l’attend le faiseur de veuves. Le nom à lui seul annonce la couleur. Il se tourne vers l’engin. Douze mètres de haut, le tiers de largeur et rien qui n’inspire autre chose que de la crainte dans les six tonnes de ferraille qui le surplombent. À regret, il s’avance vers la machine. Plus que quelques minutes, il doit se hâter, il a déjà perdu trop de temps.

      Il escalade la carcasse de fer, s’installe dans le cockpit et se sangle avec les gestes sûrs que confère l’habitude. Déjà, les sirènes rugissent dans l’arène. La foule hurle son impatience au dessus d’eux. Ce n’est plus qu’une question de secondes avant que le combat ne débute. Il active les commandes manuelles – il a toujours préféré ça à l’automatisme lent des faiseurs de veuves – et abaisse la visière. Une dernière aspiration, un dernier souffle sur le monde, puis il fait pivoter l’énorme machine vers le corridor de la mort. L’engin se déploie, s’étire. Il en teste la portée, l’extension des membres, la réactivité. De façon surprenante, le faiseur est agile, plus rapide que la plupart de ceux qu’il a déjà pilotés. Tant mieux. Un peu plus confiant, il se place dans les starting-blocks, juste derrière la porte qui accède à l’arène. La vieille tension familière monte dans ses épaules. Pas tout à fait une sueur froide, car ce n’est plus de la peur depuis longtemps, mais l’attente qui précède le combat, l’adrénaline pure.






      Lorsque les portes s’ouvrent enfin, il s’élance. Il ne prend pas garde au soleil éclatant qui éclabousse la verrière et l’aveugle. Il sait trop bien que c’est à cela que l’on reconnaît les novices : les combats ont toujours lieu au zénith, au moment où tout n’est plus qu’un détachement d’ombres et de lumières. Au moment où il sort du tunnel plongé dans les ténèbres, il perçoit du coin de l’œil l’éclat d’une carapace. À droite. Et la même, en simultané, à gauche. Presque trop tôt, il a amorcé un mouvement pour faire face à son ennemi, il a failli ne pas la voir, habitué qu’il est à ne combattre qu’un seul adversaire. Mais ils n’allaient pas lui rendre la tâche facile pour ce dernier combat, pas vrai ?

      Il rectifie sa trajectoire instinctivement, brise l’élan du Faiseur et l’envoie rouler sur le sol. Il se rétablit à vingt mètres de ses adversaires. Ils sont trois. Le dernier est perché au-dessus du tunnel. Trois contre un. Représente-t-il donc une telle menace qu’ils outrepassent ainsi les règles du jeu ? Le silence du public répond à sa place. Ils sont si près de sa sortie. Ils n’ont pas eu le temps de se déplacer jusque là s’ils sont sortis en même temps que lui. À moins qu’ils n’aient eu quelques secondes d’avance ou que leurs Faiseurs soient truqués. S’il avait été un peu moins rapide, un peu moins observateur, il serait mort depuis longtemps.

      Mais il n’a pas le temps de crier à l’injustice. Déjà, ses trois adversaires se ramassent, prêts à bondir de nouveau. Celui de droite, qu’il a failli ne pas voir lorsqu’il est sorti, est bronze et or. Il est plus petit, plus filiforme. Plus rapide aussi sans doute : il est taillé pour la course, non pour le combat. Le second, le Faiseur noir, qui a grimpé au dessus de la porte pour le surprendre, est aussi plus lourd, ce qui justifie leur choix de le placer en hauteur. S’il avait hésité au lieu de se propulser en rouler-bouler comme il l’a fait, celui là lui aurait sauté dessus et l’aurait écrasé de son poids. Il doit faire une trentaine de tonnes à lui seul. Le dernier, bleu vert, est le plus voyant, mais aussi le mieux taillé. À une époque, il aurait pu tuer pour avoir un Faiseur dont les bras auraient été aussi bien articulés, mais le coût des pièces étaient trop exorbitants, même pour un constructeur comme lui.

      Lorsque ses trois adversaires passent à l’attaque, il sait qu’il a vu juste à leur sujet. Leurs mouvements sont coordonnés, presque nés du même bras, du même corps. Un infime retard trahit les ordres aboyés d’un pilote à l’autre, mais la coordination qui est la leur est née, il le sait, d’un travail d’équipe qui ne date pas d’hier. Il a trop piloté lui même pour ignorer ce genre de détail et le travail des mines oblige cette rigueur dans la synchronisation.

      Le Faiseur noir atterrit comme prévu pratiquement sur lui. Il doit bander les bras et mettre un genou à terre pour supporter son poids et le repousser. Il y parvient, malgré l’élan de l’autre, malgré le bruit horrible de la taule maltraitée. Le bleu en profite pour viser son flanc. Le choc ébranle la colonne vertébrale du monstre d’acier, mais il tient bon. Le revers qu’il lui assène envoie le Faiseur bleu roulé dans le sable. Et le cuivre, qui s’est attaqué au point faible de tout Faiseur, le casque de commandement, est trop léger pour opposer une résistance lorsqu’il l’attrape par dessus son épaule, par les moteurs arrières, et l’envoie valser contre le mur de l’arène.

      La foule crie son approbation, tandis que les combattants reprennent leurs positions d’attaque. Cette fois, il ne les laisse pas venir à lui. Il attaque le premier. Il ne sera jamais le vainqueur de ce combat perdu d’avance, il le sait très bien, mais il compte infligé le plus de dégâts possibles à ses rivaux. Il charge le Faiseur cuivre en premier. Il divise, à l’ancienne, coupe le plus faible des rangs alliés. Il tourne, pivote, ne leur laisse jamais l’occasion de l’acculer. Il sait qu’ils attendent qu’il s’immobilise pour l’encadrer et profiter de leur nombre. Il ne veut pas leur laisser cette chance. Vingt fois, les tôles se déchirent, les poings s’abattent, fendent l’air en rugissant. Des moteurs sifflent, protestent l’emploi qu’on exige d’eux.

      Il sent plus qu’il ne calcule le moment où il perd. Le Faiseur noir abat son poing dans son dos, là où les moteurs crachent, gémissent, puis prennent feu. Les mécanismes des jambes grincent, puis refusent de répondre. Ils s’immobilisent et il tombe à genoux. Immédiatement, ses rivaux sont là. Ils l’entourent. Le cuivre avec sa verrière rayée et son bras en moins, le bleu, à qui il a tordu une jambe, rampe. Le noir, dont l’huile s’est répandue à travers toute l’arène, s’avance, les mouvements de plus en plus lents, de moins en moins possibles. Il aurait fallu si peu de temps encore pour que les rôles soient inversés. Si peu. Trop peu.

      Le Faiseur de veuves noir lève le poing. La mort d’acier s’abat, droit sur la visière qui craque. Une nouvelle fois, la masse s’élève, plus lentement, et retombe. Il ferme les yeux. Tout le géant de fer s’ébranle, encore et encore, sous les coups qui cherchent à le broyer. À l’intérieur, la fumée emplit le cockpit. L’huile gicle. La tôle est arrachée, éventrée. Puis l’air libre s’engouffre dans l’habitacle et il sait qu’il doit en finir. S’il les laisse faire, il sait ce que le combat appelle comme fin : ils lui infligeront physiquement ce qu’il a fait subir à leurs Faiseurs. D’un poing rageur, il enfonce un bouton. Dans les entrailles de la bête, un mécanisme s’enclenche. Le deutérium se déverse dans le réacteur, qui s’embrase dans un vrombissement terrible. S’il doit mourir, il emportera autant qu’il le peut ses rivaux avec lui.



      Les flottes suivantes se sont affrontées le : 2018-11-03 20:57:29
      [IRIS]
      marenzo

      200% | 200% | 200%

      Ch.léger 1.000.962
      Ch.lourd 200.040
      Croiseur 200.000
      V.bataille 100.000
      Destro. 50.000
      Traqueur 100.000

      [IRIS]
      Sakabiere_The_True

      200% | 200% | 200%

      P.transp. 430.004
      Ch.léger 1.017.122
      Ch.lourd 36.529
      Croiseur 200.000
      V.bataille 50.000
      Destro. 50.000
      Traqueur 74.778

      [IRIS]
      Darkside

      180% | 180% | 180%

      P.transp. 217.379
      Ch.léger 1.243.725
      Croiseur 200.000
      V.bataille 59.998
      Destro. 59.922
      Traqueur 59.969


      VS

      Défenseur Asociable [DPT]
      210% | 200% | 230%

      P.transp. 46.739
      G.transp. 518.285
      Ch.léger 540.000
      Ch.lourd 2.724
      Croiseur 50.000
      V.bataille 100
      Recycleur 48.616
      Sonde 22.645
      Rip 6.209
      Traqueur 250


      Afficher le spoiler

      Attaquant marenzo
      200% | 200% | 200%

      Destro. : 50.000

      Attaquant Sakabiere_The_True
      200% | 200% | 200%

      Destro. : 50.000

      Attaquant Darkside
      180% | 180% | 180%

      Destro. : 59.922

      Attaquant Sakabiere_The_True
      200% | 200% | 200%

      V.bataille : 50.000
      Traqueur : 74.778

      Attaquant marenzo
      200% | 200% | 200%

      V.bataille : 100.000
      Traqueur : 100.000

      Attaquant Darkside
      180% | 180% | 180%

      V.bataille : 59.998
      Traqueur : 59.969

      Attaquant Sakabiere_The_True
      200% | 200% | 200%

      Croiseur : 200.000

      Attaquant marenzo
      200% | 200% | 200%

      Croiseur : 200.000

      Attaquant Darkside
      180% | 180% | 180%

      Croiseur : 200.000

      Attaquant Sakabiere_The_True
      200% | 200% | 200%

      Ch.léger : 1.017.122
      Ch.lourd : 36.529

      Attaquant marenzo
      200% | 200% | 200%

      Ch.léger : 1.000.962
      Ch.lourd : 200.040

      Attaquant Darkside
      180% | 180% | 180%

      P.transp. : 217.379
      Ch.léger : 1.243.725

      Attaquant Sakabiere_The_True
      200% | 200% | 200%

      P.transp. : 430.004

      Défenseur Asociable
      210% | 200% | 230%

      P.transp. 46.739
      G.transp. 518.285
      Ch.léger 540.000
      Ch.lourd 2.724
      Croiseur 50.000
      V.bataille 100
      Recycleur 48.616
      Sonde 22.645
      Rip 6.209
      Traqueur 250



      marenzo

      Ch.léger 598.397 (-402.565)
      Ch.lourd 122.450 (-77.590)
      Croiseur 123.684 (-76.316)
      V.bataille 61.700 (-38.300)
      Destro. 30.979 (-19.021)
      Traqueur 61.850 (-38.150)

      Sakabiere_The_True

      P.transp. 257.337 (-172.667)
      Ch.léger 609.085 (-408.037)
      Ch.lourd 22.239 (-14.290)
      Croiseur 123.731 (-76.269)
      V.bataille 30.872 (-19.128)
      Destro. 30.820 (-19.180)
      Traqueur 46.426 (-28.352)

      Darkside

      P.transp. 130.052 (-87.327)
      Ch.léger 744.674 (-499.051)
      Croiseur 123.486 (-76.514)
      V.bataille 37.202 (-22.796)
      Destro. 37.125 (-22.797)
      Traqueur 37.118 (-22.851)


      VS

      Défenseur Asociable

      Rip 961 (-5.248)



      La bataille se termine par un match nul !

      L`attaquant a perdu au total 33.874.454.000 unités.
      Le défenseur a perdu au total 63.448.599.000 unités.
      Un champ de débris contenant 26.055.224.500 de métal et 18.525.079.500 de cristal se forme dans l'orbite de la planète.



      Les 400.003 recycleurs de Sakabiere_The_True récoltent 5.101.819.000 de métal et 2.898.241.000 de cristal
      Les 400.003 recycleurs de Sakabiere_The_True récoltent 4.000.030.000 de métal et 4.000.030.000 de cristal
      Les 100.000 recycleurs de Darkside récoltent 1.000.000.000 de métal et 1.000.000.000 de cristal
      Les 85.655 recycleurs de Darkside récoltent 856.550.000 de métal et 856.550.000 de cristal
      Les 200.762 recycleurs de marenzo récoltent 2.007.620.000 de métal et 2.007.620.000 de cristal
      Les 15.000 recycleurs de marenzo récoltent 150.000.000 de métal et 150.000.000 de cristal
      Les 62.000 recycleurs de marenzo récoltent 620.000.000 de métal et 620.000.000 de cristal

      => 57 %



      Bénéfice de l'attaquant : -8.605.994.000
      Métal : -5.796.738.000 | Cristal : -95.793.000 | Deut : -2.713.463.000

      Bénéfice du defenseur : -63.448.599.000
      Métal : -32.577.692.000 | Cristal : -25.421.925.000 | Deut : -5.448.982.000


      Consommation estimée : 509.508.392 deut

      Skin : TopRaider white by Vulca
      Converted by TopRaider.eu





      EXPLICATIONS DU HOF :
      Il est dans les 19h-19h15 samedi soir, chacun vaque à ses occupations. Darkside flash asociable sur timer. On ne l'avait jamais flashé avant ( depuis la fufu d'environ deux semaines ). Il a une acti pla g7 qui finit par timer pendant qu'on attendait le timer de la lune. Il tombe, branle bas de combat, on doit rappat du deut de partout pour tirer flotte cyclos. Dark est a 40ss, maren a 110 et moi 80. On envois nos vovo à 1ss avec dark pour gérer le recyclage comme on manquait de beaucoup de cyclos. On estime nos consos et on préfère tirer les dd a 80%, on se dit qu'il a afk deja une heure et si on a pas le deut pour recycler, ça sert à rien de taper. Avec harcadien mv dans l'après midi, on se dit qu'asociable a oublié de mv. On tape, on recycle comme on peut, il y a quelques hmv, quelques opportunistes qui tapent un peu dans le cdr. On aura pas le temps de renvoyer les flottes pour finir les rips et taper les 5g de pillages. Asociable reco et click des cyclos, le cdr disparait alors très vite. Il expliquera alors qu'il s'est endormis sur les coups de 18h.


      DÉDICACES by DARKSIDE :
      BR à Asso
      GG aux noobs pour l'AG
      La Team je vous kiffe
      Kiss aux potos
      Merci aux deutiers :)
      And play for Fun


      DÉDICACES by MARENZO :
      À saka et dark pour l"ag
      Aux iris
      Br au clickeur
      Au prochain rc par les noobs


      DÉDICACES by SAKABIERE :
      Br à Asociable
      Merci pour cette AG à marenzo et darkside
      A la IRIS
      Aux potes inter-unis :)
      1100 rps et rêves offerts à la communauté
      Plume enchantée * Plume ensanglantée
      M.N / L7N1 / L3N

      OFF

      Message modifié 1 fois, dernière modification faite par “Nymphe Ydeil” ().

    • GG à nous et merci à nymphe pour ce beau rp rédigé si rapidement.
      Un seul regret, tu as oublie d'ajouter ma dédicace de dernière minute :
      " A viiking ( harcadien ) le prochain "

      Edit : Il faut savoir que darkside à perdu des apis de recyclage : Il a recyclé 280k cyclos en plus
      Hors conso, on est donc derenta de 1G chacun.
      Rappat compris, je pense que l'on a pour quasi 2g de deut au global.
    • Nouveau

      gg a vous équipe de [DPT] joue mal dommage pour heu xD
      Résultat de l`expédition [1:182:16] 08.06.2017 13:32:30
      De: Tour de contrôle
      Votre expédition a découvert un champ d`astéroides duquel elle a pû extraire un certain nombre de ressources.

      L`attaquant obtient Cristal 0

      Extrait du journal de bord d`un officier de communication : C`est un sentiment assez unique de se savoir le premier à explorer ce coin perdu de la galaxie.