Gilets jaunes.

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our Cookie Policy.

    • Optimisation fiscale je suis contre aussi et de toutes façons dans les deux cas ça revient à éviter
      de perdre de l'argent ou vouloir à ne pas payer ses impôts toujours minimiser.

      Si l'on prend l'exemple de certaines grosses entreprises elles ont déjà des techniques très bien établies pour réduire
      très considérablement de coût de production, le fait de centraliser et de produire à un endroit en masse, le fait
      d'utiliser des pays extérieurs pour payer des gens moins chères qui travailleront + etc..
      et puis arriver finalement chez nous nous revendent ça 5 fois 10 fois plus chères.

      Et hop pas de taxe pas d’impôt comme ça on peut sans doute garder un certain "monopole" et direct tout
      réinvestir

      Sauf que quelque part il va manquer beaucoup d'argent et sans mesure ni rien parce que ce sont eux qui gouvernent
      ou du moins établissent certaines règles, sans payer les impôts c'est quartier libre il n'y a plus aucun challenge sur le plan fiscal.


      "En 2017, année de référence pour les versements de dividendes en 2018, le CAC 40 avait en effet réalisé sa meilleure année depuis 10 ans avec 92 milliards d'euros de bénéfices."









      Et pour les dépenses:


      Ces dépenses sont réparties en trois catégories : les crédits alloués aux ministères, les transferts aux collectivités territoriales et les dépenses liées aux pensions, à la charge de la dette et à l'Union européenne. Avec 240 milliards d'euros de dépenses prévues en 2018, les ministères représentent le principal poste de ce total. Mais celui qui coûte le plus à l'Etat est celui des pensions (56,5 milliards d'euros).
      Dans le détail des ministères, les dépenses liées à l'enseignement scolaire sont les plus élevées (51 milliards d'euros). Suivent celles liées à la Défense (34,2 milliards) puis à la Recherche et à l'enseignement supérieur (27,4 milliards).






      il manque bien ces 100 MD d'euros qui ne sont donc pas dans les caisses de l'état
      à cause de ses optimisations et l'évasion.
      Winter is here.



    • Furyo wrote:

      Donc tu admets que des gens qui ne touchent pas beaucoup et qui vivent au dessus de leurs moyens n'ont pas a demander plus d'argent à l'état ?
      Je ne jette pas tous à la poubelle mais je ne retiens que les choses cohérentes et non pas les caprices de certains qui veulent vivre au dessus de leurs moyens parce que l'autre vit comme ça

      Il y aura toujours des gens pour lesquels le soucis ne sera pas l'argent mais la gestion de cet argent.
    • Les français sont des porcs qui ne méritent pas d'être sauvés. Alors que certains de leurs frères se battent dans la rue, perdent des mains et des yeux pour exprimer le dégoût des politiques libérales, multiculturalistes et tout simplement anti-francaises mises en place depuis la catastrophe 68arde, les autres regardent ce courage avec jalousie et préfèrent qualifier ce qu'ils ne comprennent pas de "fainéantise", de "racisme", désignant un "mouvement de beauf" et tombant dans tous les pièges grossiers du pouvoir pour diviser les français. Vous me degoutez profondément, ce pays est foutu à cause de vous autres les connards égocentriques, pour qui le bon déroulement d'une existence pitoyable et de vos plaisirs terrestres vaut bien une ou deux bassesses de plus, quitte a vendre l'avenir du pays légué par nos ancêtres, et qui a fait la fierté du monde.

      Je le dis haut et fort, pour être aussi bête, méchant et inattaché a son pays dans l'ensemble, le peuple français mérite de disparaître, ce n'est que la sélection naturelle.
      Janice [2sucres]
    • Teerhaire wrote:

      Les français sont des porcs qui ne méritent pas d'être sauvés. Alors que certains de leurs frères se battent dans la rue, perdent des mains et des yeux pour exprimer le dégoût des politiques libérales, multiculturalistes et tout simplement anti-francaises mises en place depuis la catastrophe 68arde, les autres regardent ce courage avec jalousie et préfèrent qualifier ce qu'ils ne comprennent pas de "fainéantise", de "racisme", désignant un "mouvement de beauf" et tombant dans tous les pièges grossiers du pouvoir pour diviser les français. Vous me degoutez profondément, ce pays est foutu à cause de vous autres les connards égocentriques, pour qui le bon déroulement d'une existence pitoyable et de vos plaisirs terrestres vaut bien une ou deux bassesses de plus, quitte a vendre l'avenir du pays légué par nos ancêtres, et qui a fait la fierté du monde.

      Je le dis haut et fort, pour être aussi bête, méchant et inattaché a son pays dans l'ensemble, le peuple français mérite de disparaître, ce n'est que la sélection naturelle.

      Si tu fais partie de ce mouvement on pourrait ajouté le terme "irrespectueux" dans ta liste !

      Sinon ton analyse est complètement à la hauteur des termes que tu emploies : merdique

      "L'avenir du pays légué par nos ancêtres" : Si le pays est dans l'état qu'il est actuellement c'est en bonne partie du aux décisions du passé (et donc de nos ancêtres).

      Plus je relis tes propos et plus j'en vois la connerie. Tu parles que les gens ne sont pas attachés à leur pays (dans l'ensemble). On peut supposer que toi à l'inverse tu es attaché à son pays (en lisant ton post) mais paradoxalement tu en souhaites la destruction.

      Pourrais-je savoir quelle drogue tu as consommée pour sortir ce message (ça devait vraiment être de la bonne) ?
    • Tu n'a visiblement ni la culture ni l'expérience pour comprendre ce que je dis.

      Je ne vais pas m’époumoner, juste ajouter ceci: la meilleure chance pour la France de maintenir son unité et sa souveraineté, hormis un réveil collectif qui semble de plus en plus improbable, c'est un coup d'état militaire ou une invasion d'un pays conservateur comme la Russie.
      Janice [2sucres]

      The post was edited 1 time, last by Teerhaire ().

    • Teerhaire wrote:

      Tu n'a visiblement ni la culture ni l'expérience pour comprendre ce que je dis.

      Je ne vais pas m’époumoner, juste ajouter ceci: la meilleure chance pour la France de maintenir son unité et sa souveraineté, hormis un réveil collectif qui semble de plus en plus improbable, c'est un coup d'état militaire ou une invasion d'un pays conservateur comme la Russie.
      oh un petit nazillon qui vient cracher son fiel ! ça faisait longtemps...
      mais tu as raison, ne viens plus ici t'époumoner, nous ne sommes que des incultes qui ne comprenons rien a ta façon merdique de penser.
      va jouer ailleurs avec tes potes aux petits soldats ,ça nous fera des vacances .
      ...et bjr à vladimir ::eye::



    • Teerhaire wrote:

      Tu n'a visiblement ni la culture ni l'expérience pour comprendre ce que je dis.

      Je ne vais pas m’époumoner, juste ajouter ceci: la meilleure chance pour la France de maintenir son unité et sa souveraineté, hormis un réveil collectif qui semble de plus en plus improbable, c'est un coup d'état militaire ou une invasion d'un pays conservateur comme la Russie.

      Tu n'as vraiment mais vraiment rien compris.

      Typiquement c'est à cause de gens comme toi que la majorité des gens peuvent dire "FN = Raciste" en étant dans le vrai. Ici si moi je manque visiblement de culture et d'expérience et ben toi tu manques d'éducation.

      Tu n'aides en rien la France à se maintenir et à garder son unité. Bien au contraire tu bafoues complètement les bases de la France. Typiquement tu n'es pas un "GJ" qui lui manifeste car la société actuelle fait qu'il est rejeté (n'arrive pas à vivre comme il le devrait) mais juste un petit "blackblock" qui n'a guère plus de réflexion qu'un moineau (et encore je pense que la comparaison n'est pas flatteuse pour le moineau).
    • Teerhaire wrote:

      Les français sont des porcs qui ne méritent pas d'être sauvés. Alors que certains de leurs frères se battent dans la rue, perdent des mains et des yeux pour exprimer le dégoût des politiques libérales, multiculturalistes et tout simplement anti-francaises mises en place depuis la catastrophe 68arde, les autres regardent ce courage avec jalousie et préfèrent qualifier ce qu'ils ne comprennent pas de "fainéantise", de "racisme", désignant un "mouvement de beauf" et tombant dans tous les pièges grossiers du pouvoir pour diviser les français. Vous me degoutez profondément, ce pays est foutu à cause de vous autres les connards égocentriques, pour qui le bon déroulement d'une existence pitoyable et de vos plaisirs terrestres vaut bien une ou deux bassesses de plus, quitte a vendre l'avenir du pays légué par nos ancêtres, et qui a fait la fierté du monde.

      Je le dis haut et fort, pour être aussi bête, méchant et inattaché a son pays dans l'ensemble, le peuple français mérite de disparaître, ce n'est que la sélection naturelle.

      Il t'a fallu combien d'années d'études pour arriver à sortir une connerie pareille ?
      Tu parles du " peuple Français ", j'ai une question pour toi : tu es Français ?
      " Le berger frappe les moutons de derrière alors que ce sont ceux de devant qui n'avancent pas "



    • Bon, pour repartir sur quelque chose d'un peu plus enrichissant que l'assurance que nous soyons tous bien français, il y a aussi un parametre que @Furyo a, selon moi, oublié. Tu parlais à juste titre e se sortir un peu les doigts pour réussir au lieu de se plaindre. Je te suis sur l'idée que la plainte est plus simple à réaliser que le changement. Cependant il ne faut pas omettre un fait qui est quand même assez scandaleux, c'est lorsque l'on parle de méritocratie ou de "traverse la rue garçon".
      La France se vante d'être le pays des droits de l'Homme mais on reste quand même celui où les riches restent riches et les pauvres, pauvres. Dès nos études nous sommes mélangés à des personnes qui sont plus ou moins du même rang social (le fait de pouvoir accéder à des écoles privées, de rejoindre une école de commerce ou autre grande école où seul 1% d'enfants d'ouvriers est représenté, etc.) et, par système de cooptation, de networking, appelle-ca comme tu préfères, on se retrouve propulser très facilement sans avoir pour autant une réelle vision de ce qu'est la France. J'en suis l'exemple typique, collège et lycée de secteur dans une petite ville où je voyais des collégiens dealer avec des surveillants, je me retrouve à la JDC et me rends vraiment compte du pourcentage que je représente sur une population prise au pif (nous étions 4 sur 50 en lycée général, ce que je pensais être une norme) puis, ne sachant quoi faire, école de commerce. Je me suis donc retrouvé à 23 piges avec un salaire d'embauche annuel de 40k par le simple fait que mes parents étaient en capacité de me payer une école à 8 000 € par an. Ce n'est pas de la méritocratie mais du conservatisme de classe sociale. Et ici on ne parle que du salaire, pas des horaires plus que correctes (pour avoir fait les 3x8 en entrepot, c'est autre chose) ou de semaines de vacances, etc.
    • Nono wrote:

      Bon, pour repartir sur quelque chose d'un peu plus enrichissant que l'assurance que nous soyons tous bien français, il y a aussi un parametre que @Furyo a, selon moi, oublié. Tu parlais à juste titre e se sortir un peu les doigts pour réussir au lieu de se plaindre. Je te suis sur l'idée que la plainte est plus simple à réaliser que le changement. Cependant il ne faut pas omettre un fait qui est quand même assez scandaleux, c'est lorsque l'on parle de méritocratie ou de "traverse la rue garçon".
      La France se vante d'être le pays des droits de l'Homme mais on reste quand même celui où les riches restent riches et les pauvres, pauvres. Dès nos études nous sommes mélangés à des personnes qui sont plus ou moins du même rang social (le fait de pouvoir accéder à des écoles privées, de rejoindre une école de commerce ou autre grande école où seul 1% d'enfants d'ouvriers est représenté, etc.) et, par système de cooptation, de networking, appelle-ca comme tu préfères, on se retrouve propulser très facilement sans avoir pour autant une réelle vision de ce qu'est la France. J'en suis l'exemple typique, collège et lycée de secteur dans une petite ville où je voyais des collégiens dealer avec des surveillants, je me retrouve à la JDC et me rends vraiment compte du pourcentage que je représente sur une population prise au pif (nous étions 4 sur 50 en lycée général, ce que je pensais être une norme) puis, ne sachant quoi faire, école de commerce. Je me suis donc retrouvé à 23 piges avec un salaire d'embauche annuel de 40k par le simple fait que mes parents étaient en capacité de me payer une école à 8 000 € par an. Ce n'est pas de la méritocratie mais du conservatisme de classe sociale. Et ici on ne parle que du salaire, pas des horaires plus que correctes (pour avoir fait les 3x8 en entrepot, c'est autre chose) ou de semaines de vacances, etc.

      J'suis tout à fait d'accord avec ton analyse. Pour y donner plus de poids je pourrais donner un petit exemple également.

      Mon père est ouvrier en usine et ma mère est secrétaire de direction. Mes parents n'ont pas pu faire d'études car ils sont issues de familles nombreuses ou il y avait peu d'argent (pour dire ma mère n'a failli pas pouvoir aller jusqu'au bac). Ici ce qui a en partie défini leurs vies c'est la situation familiale dont ils sont issues.

      Grâce à mes parents ma sœur et moi avons eu l'occasion de faire des études (les premiers de la famille à aller en post-bac) et j'ai donc pu intégrer une école d'ingé (sur concours, pas une école privée). Dans cette école on fait des stats et au début de la première année on nous demande la profession de nos parents. 90% de ma promo a au moins un parent cadre supérieur. 5% de ma promo est boursière et se logeait au crous.

      Les "études" sont "gratuites" mais pas totalement. C'est très compliqué pour pas mal de familles de permettre à leurs enfants de faire des études. Pour ma part ça a été possible grâce aux bourses et au fait que ma sœur et moi avons 3 ans d'écart. Malheureusement tout le monde n'a pas la chance que j'ai pu avoir et c'est vraiment dommage.