Gilets jaunes.

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our Cookie Policy.

    • j offre une caisse de champagne au premier qui croit que d arreter l émission de co2 permettra rapidement de faire arreter la fonte des pôles ,
      qui ont mis des centaines de milliers d années a se construire
      vive l intelligence de l etre humain a se surpasser pour mettre du confort a chacun et aucuns bénéfices au service de tous
      vive le progrès sans conscience et tout compte fait , une conscience sans progrès !!
      vive nous , l espèce la plus destructive au service d un ideal ...
      celui d un ideal ou nous vivrions sur une planete onirique
      une belle planete qui nous ferait rêver ...
      STOP : arreter la fumette, ce monde n n'existe pas , ou du moins , nous pourrons etre fiers de dire , qu il n existe plus ^^
    • cdt adamar wrote:

      oui t'as raison, continuons a pourrir notre planête comme des gros cons, les écolos n'ont absolument rien compris eux...
      bravo, et belle mentalité. ::eye::

      Tout le monde ne peut pas se payer le luxe de se projeter plus loin que la fin du mois.

      Puis 'sauver la planète', mon dieu que c'est prétentieux et hypocrite. Laissez la planète en dehors de tout ça, elle était là avant nous, elle sera toujours là après. La seule chose qu'il pourrait y avoir à sauver c'est ce qu'on pourrait appeler l'humanité. C'est déjà plus réaliste.

      Et désolé de te l'apprendre, c'est pas en écrasant les prolos qu'on y parviendra.
      #TeamZeroTwo
    • D'ailleurs la fonte des glaces est un évènement tout à fait naturel dans le cycle de la Terre, comme la dérive des continents, les ères glaciaires ou encore les extinctions de masse.

      L'Homme n'est pas responsable du phénomène, il est responsable de son acceleration, mais, à l'échelle de la planète, que ce soit en 2050 ou en l'an 10.000, ça ne change rien. C'est nous que l'écologie tente de sauver, pas la Terre. On pourrait même dire qu'en tentant d'enrayer un phénomène naturel, l'écologie contre carre la nature, tout comme l'industrialisation.
    • Pour les émissions de CO2 rattachées à la France, c'est un débat qui subsistera mais il faut aussi voir ce qui y est calculé. Le T-shirt que tu achètes 8€ chez H&M et qui provient tout droit du Bangladesh, transporté dans d'immenses cargos (dont on ne sait plus quoi foutre de tous ces containers en Occident) n'est par exemple pas imputé à la consommation de Co2... De plus il ne faut pas considérer les emisssions par pays mais par habitant. A ce jeu nous arrivons 15e (2e pays européen derrière le Luxembourg). La il faut voir ce que vont chercher les pays en développement : Devenir comme nous ou bien rester tranquillement à bécher leur terre ? Se gargariser que la France n'a en rien impacter le réchauffement climatique c'est se voiler la face.

      Pour la partie "Sauvons la planète", on retrouve notre vision ethnocentrée mais si cela peut permettre aux gens de prendre conscience du fléau, je suis plutôt d'avis que le résultat prime sur la manière. Et le résultat cherché n'est pas de la sauver elle mais plus l'environnement dans lequel on vit et essayer d'assurer une pérennité à nos marmots.
      Mais en soit je ne considère par l'écologie comme un acte destiné à cette sauvegarde mais plus à une prise de conscience de l'environnement extérieur et qu'il est possible d'améliorer. Si je reprends l'exemple H&M, entre les pesticides et Monsanto entraînant des conditions de vie terribles pour les paysans, les industries textiles de ces pays ou les femmes sont du bétail et le côté archi-matérialiste que provoque cet achat. Bah je me dis que d'acheter un T-shirt produit localement et dont le coton est issu d'une ferme bio/fair-trade ou encore ahceter de la seconde main, bah ce geste "écolo" est plutôt bienvenu. Et l'argument de l'argent ne tient pas, il faut simplement arrêter de vouloir détenir 50 t-shirts et 30 chemises.
    • Tomlora wrote:

      Sauf qu'eux ont de l'expérience politique.
      Je vois pas le rapport, évoluer dans sa vie et c'est convictions c'est possible et souhaitable je pense pour n'importe qui, qu'on soit politique ou pas.

      Tomlora wrote:

      Je te rappelle tout de même que :
      - Le gouvernement a appliqué un gel des tarifs d’électricité et de gaz durant la crise des GJ. Gel qui s'est terminé après les élections européennes
      Le gel a été appliqué pendant la période de trêve hivernale (le moment ou il fait froid, et donc ou tu consomme le plus d'énergie pour te chauffer..) justement pour ne pas faire payer encore plus les citoyens, donc en réponse aux revendications des GJ.

      Tomlora wrote:

      Les autorités indépendantes (le CRE en l’occurrence) font des prévisions et des recommandations, qui sont soumises à l'accord du Gouvernement. Ils n'ont aucune obligation de les accepter.
      Je ne suis pas spécialiste de la CRE, mais de ce que j'ai compris. La CRE fixe le prix de l'électricité du tarif réglementé (EDF seulement pas les autres fournisseurs donc possibilité d'aller voir ailleurs) en fonction du coût de production, d'exploitation.. Du coup soit le Gouvernement suit les recommandations et donc les consommateurs payes "le juste prix", soit ils ne suivent pas les recommandations, et donc EDF vends à pertes, et l'Etat (donc l'ensemble des contribuables même ceux qui sont pas chez EDF) devra à un moment ou à un autre payer ce déficit.

      Tomlora wrote:

      Ouais fin, c'est l'Assemblée Nationale qui aura le dernier mot, et je doute qu'ils ne le bloqueront pas non plus
      Nop, tout ce qui touche le Sénat ne peu-être fais que par le Sénat. L'Assemblée n'a pas son mot à dire.

      Tomlora wrote:

      Peut-être parce qu'ils n'ont pas l'impression que les informations qu'ils donnent, remontent.
      A défaut de n'être pas assez représenté, il y a peut-être le soucis de l'être, mais mal.
      Là-dessus je ne peut-être que d'accords avec toi, mais encore une fois qui choisis son représentant? Les électeurs...

      Tomlora wrote:

      Je parle surtout qu'il est question d'un éventuel permis pour les utiliser.
      J'en ai pas entendu, mais c'est tout à fait possible. Pourquoi après tout, il faut bien un "permis" pour beaucoup de véhicule à moteur je vois pas pourquoi celui-ci ferait exception alors qu'il vas aussi vite en ville qu'une voiture. C'est plutôt du bon sens.

      Tomlora wrote:

      Je m'en fous qu'ils peuvent voter ou non (Au contraire, les prisonniers n'ont pas voté majoritairement pour LREM, alors je peux pas dire que ça me fasse chier )

      Je dis juste qu'il y a des questions plus importantes, notamment sécuritaires des personnes qui y travaillent, que le droit de vote.
      Je savais pas qu'on pouvait pas faire plusieurs choses en même temps. Normal qu'en période d'élection elle parle plus du droit de vote des détenus que de sécurité dans les prisons, c'est l'actualité qui veut ça. Sa ne veut pas dire que le reste n'avance pas.
      De plus, je ne pense pas qu'il y ait bcp de choses plus importantes que faire respecter le droit de vote.

      Tomlora wrote:

      Quel intérêt bénéfique ? Aucun.
      Selon qui?
      En tous cas la cours européenne des droits de l'Homme trouve pas cela aberrant. Tout comme les magistrats, c'est bizarre. Peut-être parce que de toute façon cela ne change rien. Puisque dans le droit français il n'y déjà pas de sanction pénale possible pour un enfant de moins de 13 ans, juste des sanctions éducatives.
      Mais surtout, il s'agit pas d'une irresponsabilité pénale de fait. Mais seulement une présomption d'irresponsabilité pénale, donc le juge peut toujours dire que l'enfant jugé est responsable pénalement.

      Tomlora wrote:

      Les 3 reviennent à la même idée générale : Qu'il faut voter LREM.
      C'st un scoop quand même des membres d'un partis qui disent qu'il faut voter pour eux.. Tant connais beaucoup des partis qui demandent à aller voter pour les autres (sauf cas particuliers d'alliances aux 2nd d'élections), moi pas perso...


      hellsystem1968 wrote:

      cet empressement pour l écologie est juste qu il il a le parti de l écologie en troisieme position aux européenne
      rien de plus naïf a comprendre
      Bah oui, et alors? Il devrait donc ne rien changer et faire comme si les écologistes n'avaient pas fais un bon score au dernière élection?
      C'est plutôt positif qu'il s'empare enfin de se sujet. Après, a voir les résultats maintenant.

      hellsystem1968 wrote:

      Mr Macron s excuse et reconnaît que le peuple Français a eu des raisons de manifester , mais s excuse t il d avoir violenté son peuple , celui qui l as élu ou qu y a participer aux élections ?
      Maintenir l'ordre public, c'est pas violenter son peuple..

      hellsystem1968 wrote:

      madame lepen est LA grande méchante , alors qu elle n as promulguée aucune loi ou autre , alors que les partis en place, depuis X annees ont eu les rennes du pouvoir pour changer et ameliorés la vie , et n ont réussis qu a s en foutre plein les poches sans mettre le peuple dans + de confort .
      C'est même plutôt une bonne chose d'ailleurs qu'elle ne puisse pas promulguer de loi ou autre.
      Sinon, donc selon toi la vie en France aujourd'hui est pire qu'il y 15 ou 20 ans, pour ne pas remonter encore plus loin. Loin de moi l'idée de penser que les politiques menées en France depuis 50/60 ans sont parfaites. Par contre dire qu'elles n'ont pas permis l'améliorations des conditions de vie là je suis pas d'accords.



      Pour la partie sur l'écologie je répondrais plus tard, pas le time là XD
    • thegunners wrote:

      Le gel a été appliqué pendant la période de trêve hivernale (le moment ou il fait froid, et donc ou tu consomme le plus d'énergie pour te chauffer..) justement pour ne pas faire payer encore plus les citoyens, donc en réponse aux revendications des GJ.
      La trêve hivernale n'a eu aucune influence sur la décision du gel. Sans gilet jaune, le gouvernement n'aurait pas demandé un gel... Et encore pire, une augmentation était prévue.

      De plus, les GJ ne demandent pas des décisions temporaires, mais définitives.... Le gel, c'est juste un report du problème, les augmentations vont rapidement revenir (l'électricité a déjà commencé)

      Comme le gaz, qui a diminué ce mois-ci, mais une hausse est prévue en Septembre et en fin d'année, quand on en aura plus besoin ....

      thegunners wrote:

      Je ne suis pas spécialiste de la CRE, mais de ce que j'ai compris. La CRE fixe le prix de l'électricité du tarif réglementé (EDF seulement pas les autres fournisseurs donc possibilité d'aller voir ailleurs) en fonction du coût de production, d'exploitation.. Du coup soit le Gouvernement suit les recommandations et donc les consommateurs payes "le juste prix", soit ils ne suivent pas les recommandations, et donc EDF vends à pertes, et l'Etat (donc l'ensemble des contribuables même ceux qui sont pas chez EDF) devra à un moment ou à un autre payer ce déficit.
      @Néné T'y connais-tu un peu plus que nous pour nous éclairer stp ? :D

      Je ne peux ni admettre que tu as raison, ni tort, car je ne serai pas certain de mes réponses.

      Néanmoins, il y a quelques personnes qui accusent ses organismes de mettre des prix élevées pour que des privés s'en mettent plein les poches, à travers un prix excessif.

      thegunners wrote:

      Là-dessus je ne peut-être que d'accords avec toi, mais encore une fois qui choisis son représentant? Les électeurs...
      Ce sont aussi une partie des électeurs qui demandent moins de représentants.
      Puis quand tu votes, tu ne peux pas savoir quel efficacité aura ton représentant ... Encore plus avec LREM qui a présenté des personnes qui n'avaient aucun passé politique.

      thegunners wrote:

      J'en ai pas entendu, mais c'est tout à fait possible. Pourquoi après tout, il faut bien un "permis" pour beaucoup de véhicule à moteur je vois pas pourquoi celui-ci ferait exception alors qu'il vas aussi vite en ville qu'une voiture. C'est plutôt du bon sens.
      En continuant sur ce principe, on va bientôt devoir créer un permis pour le civisme :D

      Et surtout, encore quelque chose à payer pour pouvoir l'utiliser ....

      thegunners wrote:

      Je savais pas qu'on pouvait pas faire plusieurs choses en même temps. Normal qu'en période d'élection elle parle plus du droit de vote des détenus que de sécurité dans les prisons, c'est l'actualité qui veut ça. Sa ne veut pas dire que le reste n'avance pas.
      Ca fait plus d'un an qu'elle en parle malheureusement.
      #TeamZeroTwo
    • Néné wrote:

      Par contre me semble que la concurrence se base également sur les prix réglementaire, non ?
      Ouais.

      L'Etat fixe les prix, sur proposition de la CRE.
      Le tarif réglementée est ensuite proposée par EDF... Et c'est sur ce tarif que les concurrents vont se baser pour l'electricité.


      Pour le gaz, l'Etat fixe aussi le prix au m3 et Engie applique les tarifs réglementées.
      Toutefois, Quelques exceptions où les Entreprises Locales de Distribution peuvent fixer le prix
      #TeamZeroTwo
    • New

      Tomlora wrote:

      La trêve hivernale n'a eu aucune influence sur la décision du gel. Sans gilet jaune, le gouvernement n'aurait pas demandé un gel...
      Bah c'est ce que je dis, à cause des GJ, le Gouvernement à geler durant la trêve hivernal la hausse.

      Tomlora wrote:

      En continuant sur ce principe, on va bientôt devoir créer un permis pour le civisme

      Et surtout, encore quelque chose à payer pour pouvoir l'utiliser ....
      Justement, si les gens faisaient preuve de civisme on aurait peut-être pas besoin d'avoir se débat...

      Oui, mais bon apparemment c'est nécessaire vus que les gens ne savent pas l'utiliser correctement. Ou sans respecter des principes élémentaire qui semblent pourtant logique, genre comme mettre un casque, s'arrêter au feu rouge, laisser traverser les piétons... Tout autant de choses totalement impossible semble-t-il pour pas mal de gens sans qu'on leur explique.. On y peut rien si certains de nos concitoyens sont cons.

      Tomlora wrote:

      Néanmoins, il y a quelques personnes qui accusent ses organismes de mettre des prix élevées pour que des privés s'en mettent plein les poches, à travers un prix excessif.
      Il y a effectivement des gens qui critiquent les tarifs réglementé, en disant que se tarif réglementé est parfois augmenté juste pour que la concurrence privée puisse exister en proposant des prix plus attractifs. Après je t'avoue que j'en sais rien si c'est vrai ou pas, je m'y connais vraiment pas du tout la-dedans XD

      Mais c'est lundi, j'ai entendu à la radio de la part de De Rugy si je ne m'abuse que la méthode de calcul allait changé bientôt. Et que cela devrait faire moins augmenté les tarifs réglementés. Mais après il a quand même précisé que sa suivrait globalement les cours du marché.


      Néné wrote:

      Par contre me semble que la concurrence se base également sur les prix réglementaire, non ?
      J'ai crus que comprendre que non, justement les tarifs réglementé ne s'applique qu'à EDF.
      Mais EDF est aussi obligé de vendre une part fixe de sa production électrique à un prix constant si j'ai bien compris. C'est un peu compliqué je dois dire, pas tout capté.


      Dawn wrote:

      Je me demande comment on a fait pour réussir à foutre l'écologie au centre du débat jusqu'à justifier une augmentation du carburant par l'écologie alors que l’émission de CO2 en France est complètement dérisoire comparé aux plus gros pollueurs. On peut abandonner nos voitures pour des vélos, construire des tonnes d'éoliennes ça ne changera absolument rien.
      Déjà, pour commencer il n'y a pas que le changement climatique et les GES dans l'écologie. Ce n'est qu'une partie de l'écologie. Donc limiter ce combat à juste diminuer la production de CO2 en France est extrêmement réducteurs. Rien que le problème de la pollution de l'air par l'automobile en France à cause des particules fines, on estime que ça provoque la mort prématuré de plus de 40 000 personnes par an ( source: Crit'Air ). Donc ne serait-ce que pour ça, proposer des mesures pour diminuer l'usage et le rôle de la voiture c'est intéressant. C'est aussi un problème de santé publique. Mais bon c'est vrai que c'est quand même plus important de pouvoir aller acheter sa baguette en voiture que vivre en bonne santé.
      Après, oui en France sur le territoire national on rejette moins de GES qu'il y a 30 ans. Mais les études montrent que cette baisse n'est pas du à un changement de mode de vie des français, mais à une délocalisation des modes de productions polluants.

      Display Spoiler

      Petit extrait du Tableau de l'Economie Française de l'Insee en 2018:
      "En 2016, en ne retenant comme GES que le
      CO2, le CH4 et le N2O, l’empreinte carbone
      induite par la demande intérieure de la France
      s’élève à 689 millions de tonnes équivalent
      CO2. Elle est supérieure de 13 % à celle de
      1995 du fait d’une forte hausse des émissions
      liées aux importations alors que les émissions
      sur le sol national pour satisfaire la demande
      nationale diminuent." p22


      Ce qu'il faut changer, c'est notre mode de vie, de production... Limiter le rejet de GES, c'est urgent, mais c'est pas la seule priorité de l'écologie.
      Limiter l'usage de pesticides et autres produits nocifs pour nous, mais aussi pour la biodiversité qui nous aident à survivre sur terre. Donc bon, c'est peut-être utile de s'en préoccuper un ptit peu.
      Mais bien évidement que regarder sa juste en se disant "à oui mais la France tous seul ça peut rien faire", mais t'as raison. Mais justement la France n'est pas toute seule, déjà dans l'UE on fait plein de chose pour réduire les émissions de GES en Europe, mais surtout elle a le pouvoir de faire changer le mode de production à travers le monde si elle en a la volonté. C'est même peut-être qui se prépare avec la mise en place d'une taxe à l'entrée de l'UE sur les produits qui ont une empreinte carbone importante, c'est une étape importante, ça va pousser les pays qui exportent vers l'UE de changer leurs modes de productions pour pouvoirs être compétitifs. On est malheureusement dans un monde ou ce qui compte c'est le marché, donc c'est en jouant sur l'économie que l'on fait bouger les choses à grande échelles.


      Néné wrote:

      L'Homme n'est pas responsable du phénomène, il est responsable de son acceleration, mais, à l'échelle de la planète, que ce soit en 2050 ou en l'an 10.000, ça ne change rien. C'est nous que l'écologie tente de sauver, pas la Terre. On pourrait même dire qu'en tentant d'enrayer un phénomène naturel, l'écologie contre carre la nature, tout comme l'industrialisation.
      Le problème justement, c'est pas le phénomène en soit. C'est la vitesse du phénomène le problème et ça, c'est l'homme qui en est le responsable. Et c'est pas seulement pour l'Homme que c'est un problème comme tu sembles le dire, mais pour une grosse partie de la biodiversité (marines et terrestres).
      Donc je ne peux pas être d'accords quand tu dis que l'écologie ne veut sauver que nous c'est pas vrai.
      La planète n'explosera certes pas à cause du changement climatique, ce n'est pas elle qu'on tente de sauver là-dessus je suis d'accords. Mais la question, c'est surtout savoir ce qui restera vivant dessus. Parce que la vue comment c'est partie, c'est pas les humains les plus à plaindre (à part les plus pauvres), il y a pleins d’espèces qui sont dans la merde directement à cause de l'activité (sans passer par la case changement climatique) mais aussi qui va pâtir de se changement climatique ou qui en pâtis déjà. Mais comme dis précédemment, l'écologie c'est pas juste limiter le changement climatique, c'est changer nos modes de vies, pour être plus en accords avec cette biodiversité qui nous aident à vivre.
      Et quand à ta dernière phrase, bon déjà c'est plus de la philo qu'autre chose. Mais juste comme ça pour contrecarrer la "nature" il faudrait déjà que la "nature" est une volonté propre ce qui n'est pas le cas aux dernières nouvelles, et puis surtout c'est quoi la nature?


      Dawn wrote:

      Et désolé de te l'apprendre, c'est pas en écrasant les prolos qu'on y parviendra.
      Malheureusement si, c'est en tapant dans le porte-feuille que les gens modifies leurs façons de consommer. Après, c'est pas forcément quelques choses de cool à faire mais nécessaire.
      Tout comme quand Ruffin propose de supprimer totalement les vols intérieures quand les trajets en trains sont possible. Là on supprime carrément le choix, je pense que aujourd'hui vus la situation "d'urgence" dans laquelle ce sont des solutions envisageable et surement nécessaire. D'ailleurs Ruffin il l'a dit à la radio récemment que par la loi, il faut contraindre/obliger le citoyens à changer sa façon de vivre. Et on peut pas dire que Ruffin soit contre les prolos je pense...
    • New

      thegunners wrote:

      Le problème justement, c'est pas le phénomène en soit. C'est la vitesse du phénomène le problème et ça, c'est l'homme qui en est le responsable. Et c'est pas seulement pour l'Homme que c'est un problème comme tu sembles le dire, mais pour une grosse partie de la biodiversité (marines et terrestres).
      Donc je ne peux pas être d'accords quand tu dis que l'écologie ne veut sauver que nous c'est pas vrai.
      La planète n'explosera certes pas à cause du changement climatique, ce n'est pas elle qu'on tente de sauver là-dessus je suis d'accords. Mais la question, c'est surtout savoir ce qui restera vivant dessus. Parce que la vue comment c'est partie, c'est pas les humains les plus à plaindre (à part les plus pauvres), il y a pleins d’espèces qui sont dans la merde directement à cause de l'activité (sans passer par la case changement climatique) mais aussi qui va pâtir de se changement climatique ou qui en pâtis déjà. Mais comme dis précédemment, l'écologie c'est pas juste limiter le changement climatique, c'est changer nos modes de vies, pour être plus en accords avec cette biodiversité qui nous aident à vivre.
      Et quand à ta dernière phrase, bon déjà c'est plus de la philo qu'autre chose. Mais juste comme ça pour contrecarrer la "nature" il faudrait déjà que la "nature" est une volonté propre ce qui n'est pas le cas aux dernières nouvelles, et puis surtout c'est quoi la nature?

      La Terre a déjà connu cinq extinctions massives (disparition supérieur à 75% de toutes les espèces vivantes). La troisième extinction étant la plus massive avec la disparition de pas moins de 95% de la vie marine et 70% de la vie terrestre (animal et plante).

      L'Humanité n'était pour rien dans ces extinctions. Elle a réussi a survivre et se développer justement par la disparition des anciens prédateurs. On pourrait même conclure par là que tenter d'enrayer la sixième extinction empêcherait l'émergence d'une potentielle nouvelle espèce intelligente, aujourd'hui empêchée par son prédateur : nous.

      L'écologie n'a pas vocation a sauver la terre ni son écosystème, sa vocation est bien plus égoïste que ça : sauver NOTRE environnement, c'est à dire celui dans lequel l'Homme est au dessus de tout.
    • New

      Néné wrote:

      thegunners wrote:

      Le problème justement, c'est pas le phénomène en soit. C'est la vitesse du phénomène le problème et ça, c'est l'homme qui en est le responsable. Et c'est pas seulement pour l'Homme que c'est un problème comme tu sembles le dire, mais pour une grosse partie de la biodiversité (marines et terrestres).
      Donc je ne peux pas être d'accords quand tu dis que l'écologie ne veut sauver que nous c'est pas vrai.
      La planète n'explosera certes pas à cause du changement climatique, ce n'est pas elle qu'on tente de sauver là-dessus je suis d'accords. Mais la question, c'est surtout savoir ce qui restera vivant dessus. Parce que la vue comment c'est partie, c'est pas les humains les plus à plaindre (à part les plus pauvres), il y a pleins d’espèces qui sont dans la merde directement à cause de l'activité (sans passer par la case changement climatique) mais aussi qui va pâtir de se changement climatique ou qui en pâtis déjà. Mais comme dis précédemment, l'écologie c'est pas juste limiter le changement climatique, c'est changer nos modes de vies, pour être plus en accords avec cette biodiversité qui nous aident à vivre.
      Et quand à ta dernière phrase, bon déjà c'est plus de la philo qu'autre chose. Mais juste comme ça pour contrecarrer la "nature" il faudrait déjà que la "nature" est une volonté propre ce qui n'est pas le cas aux dernières nouvelles, et puis surtout c'est quoi la nature?
      La Terre a déjà connu cinq extinctions massives (disparition supérieur à 75% de toutes les espèces vivantes). La troisième extinction étant la plus massive avec la disparition de pas moins de 95% de la vie marine et 70% de la vie terrestre (animal et plante).

      L'Humanité n'était pour rien dans ces extinctions. Elle a réussi a survivre et se développer justement par la disparition des anciens prédateurs. On pourrait même conclure par là que tenter d'enrayer la sixième extinction empêcherait l'émergence d'une potentielle nouvelle espèce intelligente, aujourd'hui empêchée par son prédateur : nous.

      L'écologie n'a pas vocation a sauver la terre ni son écosystème, sa vocation est bien plus égoïste que ça : sauver NOTRE environnement, c'est à dire celui dans lequel l'Homme est au dessus de tout.
      De mon point de vue, prétendre qu'une extinction de masse est en cours et "tant pis c'est la Terre qui l'a décidée" revient à être dans le déni. Il y a une différence avec les extinctions précédentes, c'est qu'une et une seule espèce en est responsable. Tu vas encore me dire que l'on est juste un accélérateur ? C'est partiellement faux, la Terre n'a jamais été contrôlée par une espèce à ce point et n'a jamais été aussi impactée.

      L'Humanité n'était pour rien dans les extinctions précédentes, tout comme les espèces de l'époques. Mais aujourd'hui elle y est pour quelque chose et ça c'est unique. On ne parle plus d’astéroïdes ou de volcans mais d'un organisme vivant.

      Le but final de l'écologie est de préserver, certes, "notre" environnement, mais pas dans le sens "laisser les hommes en haut". Le principe est de maintenir autant que se peut le nombre d'espèces en réduisant l'impact humain sur le milieu naturel. Les écologistes les plus engagés (et les plus sensés) sont d'ailleurs pour une décroissance et une diminution de notre mode de vie. Par sûr qu'ils soient ok pour sauver notre environnement donc ;)

      Le fait est que l'Humanité doit changer, et chacun d'entre nous se place désormais dans une des étapes qui mènent à l'acceptation d'un tel processus (choc/déni, colère, marchandage, dépression, acceptation).
    • New

      Dawn wrote:

      Je me demande comment on a fait pour réussir à foutre l'écologie au centre du débat jusqu'à justifier une augmentation du carburant par l'écologie alors que l’émission de CO2 en France est complètement dérisoire comparé aux plus gros pollueurs. On peut abandonner nos voitures pour des vélos, construire des tonnes d'éoliennes ça ne changera absolument rien.

      L'écologie c'est un bon attrape idiot-hypocrite électoral.
      Parce que les français ne se renseignent et ne s informent jamais sur ce qu on leur sert à manger aux infos et que le français est con dans son ensemble
      Pour toutes retouches photos, envoi un mp
    • New

      Nono wrote:

      De mon point de vue, prétendre qu'une extinction de masse est en cours et "tant pis c'est la Terre qui l'a décidée" revient à être dans le déni. Il y a une différence avec les extinctions précédentes, c'est qu'une et une seule espèce en est responsable. Tu vas encore me dire que l'on est juste un accélérateur ? C'est partiellement faux, la Terre n'a jamais été contrôlée par une espèce à ce point et n'a jamais été aussi impactée.

      L'Humanité n'était pour rien dans les extinctions précédentes, tout comme les espèces de l'époques. Mais aujourd'hui elle y est pour quelque chose et ça c'est unique. On ne parle plus d’astéroïdes ou de volcans mais d'un organisme vivant.

      Toutes les extinctions ne sont pas issues d'un volcan ou d'un caillou.

      La première extinction est liée à une glaciation sans explication particulière.
      La seconde extinction, sans doute la plus intéressante ici, est liée à une variation des températures et une montée des eaux causés, sans doute, par la propagation d'espèces végétales. Les plantes ont « colonisées » la Terre ce qui a provoqué un changement de température et une hausse des océans. Ne verrais-tu pas là un parallèle ?

      Il y a donc bien eu une extinction passée, dû à une espèce particulière. On parle certes d'une autre forme de responsabilité sur la manière, mais le fond reste similaire tout comme la conséquence.

      Nono wrote:

      Le but final de l'écologie est de préserver, certes, "notre" environnement, mais pas dans le sens "laisser les hommes en haut". Le principe est de maintenir autant que se peut le nombre d'espèces en réduisant l'impact humain sur le milieu naturel. Les écologistes les plus engagés (et les plus sensés) sont d'ailleurs pour une décroissance et une diminution de notre mode de vie. Par sûr qu'ils soient ok pour sauver notre environnement donc

      Je comprends. Mais ma question était purement philosophique ; afin de survivre lui et son habitat, l'Humanité a t'elle le droit de « contrecarrer un cycle naturel » ? Quand bien même elle aurait avancé ce cycle. Parce qu'elle en a le pouvoir (pas forcement l'envie) l'Humanité peut elle jouer avec « mère nature » ?

      Edit : cette question est purement « spirituelle ». Elle se détache de l'idéologie politique de l'écologie.
    • New

      thegunners wrote:

      Oui, mais bon apparemment c'est nécessaire vus que les gens ne savent pas l'utiliser correctement. Ou sans respecter des principes élémentaire qui semblent pourtant logique, genre comme mettre un casque, s'arrêter au feu rouge, laisser traverser les piétons... Tout autant de choses totalement impossible semble-t-il pour pas mal de gens sans qu'on leur explique.. On y peut rien si certains de nos concitoyens sont cons.
      Un permis de conduire ne fait pas forcément de toi un bon conducteur.

      On est dans un monde égoiste, où il suffit qu'une personne empiète sur ton espace personnel, pour que t'es envie de lui mettre un pain.

      Un monde de merde, une mentalité de merde... Qui ne changera pas à travers un permis de civisme (rien que le nom, c'est du délire).

      Le cas de l'handicapé qui a été frappé par un conducteur qui n'avait pas voulu respecter la priorité du passage piéton, suffit à le démontrer...

      thegunners wrote:

      Mais c'est lundi, j'ai entendu à la radio de la part de De Rugy si je ne m'abuse que la méthode de calcul allait changé bientôt. Et que cela devrait faire moins augmenté les tarifs réglementés. Mais après il a quand même précisé que sa suivrait globalement les cours du marché.
      Rien que ta dernière phrase, décrédibilise son changement de méthode de calcul.
      #TeamZeroTwo
    • New

      Tomlora wrote:

      Un monde de merde, une mentalité de merde... Qui ne changera pas à travers un permis de civisme (rien que le nom, c'est du délire).
      Que des gens soient des abrutis finis je suis bien d'accords, ça veut pas dire que l'on ne peut rien faire contre sa. La majorité des gens se comportent correctement en société. Mais il y a tjrs une part de personne qui ne veulent/peuvent/réussissent à s'intégrer dans un cadre de savoir vivre. Mais c'est le rôle des parents d'éduquer leurs enfants et il ne faut pas désespérer qu'un jours tous les parents remplissent suffisamment bien leur mission d'éducation.


      Tomlora wrote:

      Rien que ta dernière phrase, décrédibilise son changement de méthode de calcul.
      Bah si tu veux, mais on ne peut pas payer indéfiniment un service en-dessous du coût de production de se service sans conséquence. En l'occurrence une dette pour EDF que l'Etat finira forcément par payer et du coup se sera le contribuable qui paiera donc ça revient au même en étant encore plus injuste, parce que tous les contribuables ne sont pas chez EDF.
      Le fait de changer le mode de calcul pour tenter de limiter cette hausse est tout à fait louable, mais on ne peut pas aller à l'encontre du marché mondiale (en tous cas la france seule ne le peut pas).
    • New

      @Néné a écrituré:
      L'Homme n'est pas responsable du phénomène, il est responsable de son accélération, mais, à l'échelle de la planète, que ce soit en 2050 ou en l'an 10.000, ça ne change rien. C'est nous que l'écologie tente de sauver, pas la Terre. On pourrait même dire qu'en tentant d'enrayer un phénomène naturel, l'écologie contre carre la nature, tout comme l'industrialisation.

      L'écologie à la mode humaine, c'est que dalle en effet ! Prétentieux est celui qui pense le contraire.
      Quoiqu'il fasse, l'humain fera les frais de la prochaine extinction de masse, peut importe la fortune et les moyens employés car
      dans ce contexte, ce n'est pas le plus fort qui gagne, mais au contraire le plus petit, comme d'habitude depuis l'aube des temps, c'est l'infiniment petit qui renaitra sous une autre forme si le Soleil ne cuit pas la terre avant !
      UNIVERS 64- Quand le rêve est grand, les faits ne comptent pas.
      Responsable d'avoir pacifiés : 4.000 Rips.
    • New

      Néné wrote:

      Nono wrote:

      De mon point de vue, prétendre qu'une extinction de masse est en cours et "tant pis c'est la Terre qui l'a décidée" revient à être dans le déni. Il y a une différence avec les extinctions précédentes, c'est qu'une et une seule espèce en est responsable. Tu vas encore me dire que l'on est juste un accélérateur ? C'est partiellement faux, la Terre n'a jamais été contrôlée par une espèce à ce point et n'a jamais été aussi impactée.

      L'Humanité n'était pour rien dans les extinctions précédentes, tout comme les espèces de l'époques. Mais aujourd'hui elle y est pour quelque chose et ça c'est unique. On ne parle plus d’astéroïdes ou de volcans mais d'un organisme vivant.
      Toutes les extinctions ne sont pas issues d'un volcan ou d'un caillou.

      La première extinction est liée à une glaciation sans explication particulière.
      La seconde extinction, sans doute la plus intéressante ici, est liée à une variation des températures et une montée des eaux causés, sans doute, par la propagation d'espèces végétales. Les plantes ont « colonisées » la Terre ce qui a provoqué un changement de température et une hausse des océans. Ne verrais-tu pas là un parallèle ?

      Il y a donc bien eu une extinction passée, dû à une espèce particulière. On parle certes d'une autre forme de responsabilité sur la manière, mais le fond reste similaire tout comme la conséquence.

      Nono wrote:

      Le but final de l'écologie est de préserver, certes, "notre" environnement, mais pas dans le sens "laisser les hommes en haut". Le principe est de maintenir autant que se peut le nombre d'espèces en réduisant l'impact humain sur le milieu naturel. Les écologistes les plus engagés (et les plus sensés) sont d'ailleurs pour une décroissance et une diminution de notre mode de vie. Par sûr qu'ils soient ok pour sauver notre environnement donc
      Je comprends. Mais ma question était purement philosophique ; afin de survivre lui et son habitat, l'Humanité a t'elle le droit de « contrecarrer un cycle naturel » ? Quand bien même elle aurait avancé ce cycle. Parce qu'elle en a le pouvoir (pas forcement l'envie) l'Humanité peut elle jouer avec « mère nature » ?

      Edit : cette question est purement « spirituelle ». Elle se détache de l'idéologie politique de l'écologie.
      Ce que je n'aime pas dans ce propos, c'est que ça encourage totalement la passivité des gens. L'espèce humaine se distingue des autres car elle est l'une des seules à établir des projets dans le futur, à essayer d'anticiper les choses. Et d'un seul coup, sous le prétexte que cela viendrait bouleverser l'ordre des choses (en 2000 ans hein, c'est-à-dire 1sec à l'échelle de la Terre sur 1 année), hop on a plus le droit de se projeter et d'essayer de changer les choses ?
      Si on repart du début, quel est le but premier d'une espèce si ce n'est se préserver ? Or on le sait, avec +5-6 degrés d'ici 50 ans, ça sera quasi-impossible. Donc je trouve normal de prendre cela en compte et d'essayer de trouver une solution. Et quand bien même la solution ne serait pas plausible, le dérèglement climatique a été entraîne par un mode de vie que tous les humains n'ont pas, et dont il est bien facile de se satisfaire si l'on occulte les 2/3 du monde qui en souffrent.


      @galactus13, je pense ne pas avoir saisi ton propos. Les phrases tournées de façon purement apocalyptique et poussant à la repentance ne m'intéressent pas, impossible de construire un raisonnement dessus.
    • New

      En quoi cette première partie de phrase ne permet aucune discutions @Nono ?

      moi même wrote:

      L'écologie à la mode humaine, c'est que dalle en effet ! Prétentieux est celui qui pense le contraire.
      Quoiqu'il fasse, l'humain fera les frais de la prochaine extinction de masse, peut importe la fortune et les moyens employés car dans ce contexte, ce n'est pas le plus fort qui gagne, mais au contraire le plus petit, comme d'habitude depuis l'aube des temps, c'est l'infiniment petit qui renaitra sous une autre forme
      Ce raisonnement serait-il trop élaboré pour ta compréhension philosophique ?
      Je n'y vois rien d'apocalyptique pas plus que la norme concernant l'évolution de l'univers, une constante que l'homme ne maitrise pas, rien de plus rien de moins.
      Ensuite, la fin de ma phrase n'était que de l'humour.
      Tu penses que l'homme est responsable de la destruction de masse actuel? et je pense que l'homme n'est rien dans le contexte, même si ça n'excuse pas notre pollution qui est un accélérateur d'une fin de non recevoir.
      La repentance, c'est du détail:
      Quand on est mort, c'est pour l'éternité et je te garantie que c'est long, surtout vers la fin.
      UNIVERS 64- Quand le rêve est grand, les faits ne comptent pas.
      Responsable d'avoir pacifiés : 4.000 Rips.
    • New

      thegunners wrote:

      Dawn wrote:

      Et désolé de te l'apprendre, c'est pas en écrasant les prolos qu'on y parviendra.
      Malheureusement si, c'est en tapant dans le porte-feuille que les gens modifies leurs façons de consommer. Après, c'est pas forcément quelques choses de cool à faire mais nécessaire.Tout comme quand Ruffin propose de supprimer totalement les vols intérieures quand les trajets en trains sont possible. Là on supprime carrément le choix, je pense que aujourd'hui vus la situation "d'urgence" dans laquelle ce sont des solutions envisageable et surement nécessaire. D'ailleurs Ruffin il l'a dit à la radio récemment que par la loi, il faut contraindre/obliger le citoyens à changer sa façon de vivre. Et on peut pas dire que Ruffin soit contre les prolos je pense...

      Non, l'écologie punitive c'est contre productif, un système d'écologie "récompensatrice" ou les plus écolos seraient récompensés via des primes ou des baisses d'impôts serait bien plus pertinent. ( Comme en Chine avec les bons citoyens :D ).

      Quant à Ruffin et ses avions, il fait de l'écologie utopiste, là aussi c'est contre productif. Et si il pense aussi que l'écologie punitive est une bonne chose, alors oui, il est contre le peuple. Quand on se dit de gauche, du coté de la populace, on cherche pas à leur chier dessus alors qu'ils arrivent déjà pas à s'en sortir avec ce qu'ils ont.

      De toute façon, LFI & Ruffin, ils veulent juste plaire au seul électorat qui leur est fidèle, celui des bobos en trottinette électrique.
      #TeamZeroTwo