9ème Législature du Parlement Européen (2019-2024)

    This site uses cookies. By continuing to browse this site, you are agreeing to our Cookie Policy.

    • Du coup, parce que tu les vois pas dans les médias ils sont inutiles ? Je savais pas que le boulot d'un parlementaire c'était de faire le tour dans les médias. Et peut-être que tu regardes pas les bons médias aussi, des eurodéputés il y en a pas mal qui s'exprime encore faut-il prendre la peine de vouloir les voir.

      Et sinon, ton argument, sur le fait que voter ne change rien et que les mesures passe, désolé de te décevoir mais peut-être effectivement les mesures seraient passé, mais peut-être certains amendements du texte auraient été différents. Ensuite ton raisonnement avec les députés REM n'a pas de sens vus qu'au dernière européenne ce parti n'existait pas, et n'a donc pas pu pesé sur les dernières décisions. Par contre ils pourront peut-être pesé dans les décisions future, avec leur allié européen.
      J'ai l'impression que vous avez une vision extrêmement régional du parlement européen, ou c'est chaque pays qui se bat contre les autres. Mais le parlement européen il fonctionne comme l'Assemblée nationale en France, il n'y a pas les députés d'idf vs les députés des hauts de France, c'est des groupes politiques qui se forment pas en fonction de ton pays mais de ton orientation politique. Faut pas voir les environs 20 député que devrait avoir REM si on suit les sondages actuelle au parlement européen comme isolé et seule dans leur coins, mais il faut les voir au seins d'un groupe plus vaste qui regroupera un certain nombre d'eurodéputés (une centaine, peut-être plus), j'ai pris l'exemple des députés REM parce que c'est eux qui on été cité en exemple juste avant, mais le principe est le même pour tout autre députés d'un autre partie national.
      De plus au parlement européen aucun parti n'a la majorité absolue, du coup pour faire voter un accord il faut forcément s'allier et trouver des compromis avec les autres groupes parlementaires, ce qui veut dire que que même si ton "parti" n'a pas forcément bcp de député, il peut jouer sur des décisions en négociant des points sur le projet que le parlement doit voter ou au contraire en ne votant pas l'accord.
      Il y a je dirais plus de sens a aller voter aux européennes si tu veux que ton vote "serve" plus qu'au dernière législatives, vus que REM a la majorité absolue et n'a pas besoin de faire de compromis avec l'opposition.

      Pour les décisions du parlement européen qui n'auraient "aucune" influence sur nous, va dire ça aux agriculteurs quand le parlement européen va voter le budget de l'UE (donc celui de la PAC qui pour l'instant est plutôt pour diminuer), ou aux pêcheurs quand il faudra décider des quotas de pêches. Ou quand il faudra choisir le président de la commission si ça n'a aucune influence, c'est comme si tu me dis que pouvoir influencer sur le choix du chef du gouvernement n'a aucune importance.
    • Tomlora wrote:

      J'ai beau voté pour tel ou tel parti, j'en vois pas la finalité à la fin, quand le mandat est terminé.
      Si t'en vois pas la finalité, c'est peut-être parce que tu ne veux pas la voir.
      A un moment si tu te rends pas compte de la différence entre payer un supplément à ton forfait quand tu vas en Allemagne et ne plus le payer bah je sais pas quoi dire. C'est concret ça dans ta vie. Aujourd'hui tu payes plus en plus, avant tu payais.
      Bien sur, tout n'a pas de répercussion directe sur ta vie de tous les jours, c'est normal d'ailleurs, la loi n'a pas vocation à changer la vie de @Tomlora en particulier.
      J'ai donné quelques exemples concret, mais bon ça compte pas apparemment.
      C'est toujours plus facile de faire de "l'humour", que de donner de vrai réponse :)
      C'est
    • D'accord, c'est inutile et ça ne sert a rien.
      Mais du coup je comprends pas comment l'UE peut ne rien faire et en même temps être responsable de temps de "malheur" en France ? Vus que dans mes souvenirs, l'immigration "massive" c'est la faute a l'UE, si l'économie va mal c'est la faute a l'UE. Et j'en oublie sûrement d'autres :)
    • Faut pas tout confondre.

      Je dis juste qu'avoir 10 ou 50 députés LR... ou bien 10 ou 50 députés FN, la finalité sera la même pour moi, et pour une grande majorité de personnes.


      C'est en partie pour ça que les français en ont rien à faire.
      C'est principalement au niveau national voire local que l’essentiel des décisions concernant notre vie quotidienne (éducation/ logement / protection sociale / fiscalité / sécurité) sont prises.

      En France, les européennes sont perçues systématiquement (surtout par la jeunesse) comme un vote pour exprimer son accord ou (très souvent) son désaccord avec le gouvernement.
      D'ailleurs, si je vais voter, ce sera l'unique raison, comme je l'ai dit précédemment.
      Et avec le retour de R-U, on va voir le droit à un sacré gag.


      Puis, étant donné que le référendum de 2005 s'est terminé avec une majorité de "contre", je suppose qu'une partie ne vote pas par rejet de l'UE.

      Ca ne va surtout concerner que les agriculteurs et les pêcheurs à travers les accords et les marchés intérieurs. Comme tu le dis si bien :


      thegunners wrote:

      Pour les décisions du parlement européen qui n'auraient "aucune" influence sur nous, va dire ça aux agriculteurs quand le parlement européen va voter le budget de l'UE (donc celui de la PAC qui pour l'instant est plutôt pour diminuer), ou aux pêcheurs quand il faudra décider des quotas de pêches.


      Puis honnêtement je trouve les députés européens encore plus éloignés du peuple que l'est déjà notre gouvernement en France, c'est dire.
      #TeamZeroTwo
    • Mais du coup si je suis ta logique, aller voter ça sert seulement si tu votes pour le parti majoritaire? Sinon ça sert a rien?

      Et encore une fois, si tu garde la vision franco française des partis nationaux sans les mettre dans les groupes politiques dans lesquels ils font partis oui effectivement leur poids n'est pas très élevé. Mais si tu enlèves 10 sièges aux LR, c'est aussi 10 sièges que tu enlèves au PPE et ces 10 sièges ils peuvent faire perdre une partie de l'influence qu'à ce groupe sur le parlement et en faire gagner a un autre.
      C'est comme si tu me dis bah avoir 112 députés LR à l'Assemblée bah ça sert à rien ils peuvent rien faire ils sont pas majoritaire.


      Et ne t'inquiètes pas, les élections européennes ne sont pas vus seulement en France comme étant un vote de sanction de la politique nationale, malheureusement c'est un problème répandu a la quasi-totalité des pays de l'UE. Et le problème de la jeunesse, c'est même pas de faire un vote de sanction, c'est simplement de ne pas voter...


      Quand tu dis que les décisions qui vont impacter directement ta vie son prises localement, c'est pas totalement vraie. Oui les collectivités territoriales ont un certains nombres de compétences. Mais bcp d'autres de compétences sont encore dans les mains de l'État. Et surtout, l'État peut modifier ou enlever certaines compétences des collectivités territoriales, la taxe d'habitation par exemple, c'est un impôt local, mais ça a pas empêché l'État de la supprimer.
      Il y a un cadre européen, puis national, puis régional, départemental, ainsi de suite, et chaque cadre doit respecter les règles du cadre supérieur. Ta Commune ou ton département ne peut pas décider demain de faire ce qu'elle veut elle a un cadre général a suivre. Et autour de ce cadre elle peut faire certaines choses.


      Enfin bref, c'est tjrs mieux de se dire que ça sert a rien et que c'est inutile ça donne tjrs bonne conscience et ça évite de trop y penser.
    • Le souci c'est que tu es, encore, dans l'idéal représentativité. Tu analyses la théorie parfaite au lieu de faire un constat réaliste. Il suffit de voir ton premier message, très bien fait au demeurant, mais, il s'agit là que de la théorie. En pratique, c'est la Commission Européenne qui prend les décisions et elle, elle n'est pas élue. D'ailleurs comment cela pourrait il être autrement au vu de l'absenteisme des Eurodéputés ?

      Une fois n'est pas coutume, je vais d'ailleurs citer quelqu'un de sans doute plus qualifié que moi sur le sujet :

      « Le Parlement européen est ridicule. Très ridicule. Je salue ceux qui se sont donnés la peine d’être en salle, mais le fait qu’une trentaine de députés assis à ce débat démontre, à suffisance, que le parlement n’est pas sérieux »

      Jean-Claude Juncker au Parlement Européen.

      Alors oui, tu vas certainement me dire que là c'est différent, qu'on a des nouveaux, qu'ils sont motivés, mais bon, ça fait 50 ans qu'on nous dit ça. Et puis, on parle de qui exactement quand on dit la nouvelle génération ? LREM ? C'est pas déjà eux qui nous avait promis qu'ils iraient à l'Assemblée Nationale ? Je ne suis pas encore sénile, j'arrive a me souvenir des promesses sur deux années. C'est bien beau de juger tes concitoyens qui ne font pas leur soit disant devoir, mais, je ne vois pas pourquoi je serais plus coupable que l'élu qui n'en a rien à battre et ne prend même pas la peine d'aller faire semblant. Tu prends peut être encore plaisir a participer au simulacre de la représentativité, moi, j'ai passé l'age.

      Sans compter que pour les quelques élus qui font leur travail, ils se font bloquer par les États et/ou la Commission. Tu cites les couverts en plastique, pourquoi pas, je vais te citer le congé paternel ::smile:: D'un côté une loi écologique sans doute très bonne mais qui aurait pu être prise sur un plan national et qui d'ailleurs n'est toujours pas ratifiée partout, de l'autre, un droit social sur l'égalité homme - femme et une amélioration des conditions d'éducation, proposition qui a été bloqué par quelques pays sous l'initiative de notre Président parce qu'il ne veut pas mettre un centime de plus dans un nouveau droit social.

      Alors bon, si j'ai le choix entre passer deux week end en famille ou même a faire du poney, ou, prendre de mon temps pour aller voter pour un mec que je connais absolument pas, qui n'en a rien à foutre de mes opinions, qui ne prendra pas la peine de faire le pourquoi il a été élu et si par miracle il s'y déplace, il débattra du taux de sel dans les frites à la cantine, bah, effectivement, mon choix est rapide.

      Et je ne suis pas Eurosceptique. Juste, je ne crois pas en la représentativité par une élite.
    • Néné l'a très bien dit.

      Il y a la théorie, et ensuite y a les faits.

      Dans le monde idéaliste que tu défends ici (ou dans le topic GJ depuis le début), les faits devraient être inspirer de la théorie.

      Or, dans la réalité, les deux sont complètement déconnectés.
      #TeamZeroTwo
    • Néné wrote:

      En pratique, c'est la Commission Européenne qui prend les décisions et elle, elle n'est pas élue
      C'est dit dès le début que c'est la commission qui prends les décisions, mais le Parlement européen est là pour valider ou pas les décisions de la Commission, d'ou une certaine importance du parlement même si c'est pas parfait .
      Et que je sache, en France le gouvernement n'est pas élus. C'est quand même lui qui prends les décisions. C'est le même principe.
      La Commission c'est le "Gouvernement" de l'UE.


      Néné wrote:

      D'un côté une loi écologique sans doute très bonne mais qui aurait pu être prise sur un plan national
      On peut prendre n'importe quel décisions tous seul. Il y a pas de problème sur ça. La question, c'est juste de savoir si prendre cette décision seul aura un impact réel sur l'environnement. Aujourd'hui, on vis dans un monde ou la France seul sur un certains nombres de points ne pèsent finalement pas grand chose et pour que des effets concrets se produisent, il faut faire avec des partenaires d'ou l’intérêt de l'UE.


      Néné wrote:

      un droit social sur l'égalité homme - femme et une amélioration des conditions d'éducation, proposition qui a été bloqué par quelques pays sous l'initiative de notre Président
      Oui, tout ce qui est proposé par des députés ne fini pas toujours en loi. Mais c'est la même partout, on peut pas dire oui à tout, des fois il y a des projets qui vont dans le bon sens qui arrivent à leurs termes, des fois non. Des fois c'est l'inverse, des projets que l'on approuve pas aboutissent. Faut savoir respecter les choix de la majorité.

      Que l'UE ne soit pas l'organisme le plus démocratique du monde c'est un fait. Mais pourquoi ne justement pas se servir du moment ou on a la possibilité de donner notre avis sur si on veut plus ou pas de démocratie? Plus il y aura de gens qui iront voter, plus le Parlement sera légitime, et plus il devra avoir de pouvoir.
      C'est d'ailleurs le sens de l'histoire, au début il y avait même pas de PE, puis il y en a eu un. Et depuis qu'il existe ses pouvoirs ne font qu'augmenter. Et c'est d'ailleurs, ce qui ressort de pas mal de programme qui sont sortis pour ses européenne, augmenté le pouvoir du PE, et réduire celui de la Commission. Mais ça, sa pourra être fais que si le PE a une légitimité créé par le nombre de gens qui vont voter.

      Je comprends qu'on puisse dire c'est pas assez démocratique, ou c'est passez ceci ou cela. Mais je comprends pas pourquoi quand on donne la possibilité de changer en mieux au moins un peu, bah on préfère dire non. Et continuer à dire que c'est pas assez ceci ou cela.


      Néné wrote:

      Le souci c'est que tu es, encore, dans l'idéal représentativité
      Je ne suis pas dans "l'idéal représentativité", juste aujourd'hui c'est ce que l'on a comme moyen de gouvernance en France et dans pas mal d'autres pays européens.
      Je me base sur ce qui existe aujourd'hui, en faisant avec ce que l'on pour essayer d'aller vers quelques choses de mieux peut-être.
      (Petite parenthèse au passage, mon idéal se serait plus une monarchie absolue ou je serais le roi. :) )


      Néné wrote:

      Tu analyses la théorie parfaite au lieu de faire un constat réaliste
      Mon constat réaliste, bah il est très claire. L'UE et l'Europe dans son ensemble sont encore loin d'être arrivé au bout de leur "construction". Et depuis, l'échec sur l'adoption d'une Constitution pour l'UE (qui au passage permettais de régler pas mal de problèmes qui aujourd'hui se posent) la "construction européenne" est au point mort. D'où la défiance de plus en plus importante qui malheureusement existe envers l'UE. Défiance qui au passage est alimenté par énormément de Gouvernement, ou élus dans pas mal de pays, en se servant de "l'excuse" de la Commission, du parlement européen, pour justifier des échecs, ou des mesures impopulaires. Avec cette stagnation et cette cassure qui se créé entre les citoyens et l'UE, mais aussi entre les pays membres, l'UE n'arrive pas et ne peux pas proposer de solution réaliste à une sortie de crise et un projet cohérent pour le futur, que se soit sur le plan migratoire, écologique ou sociale. Pour moi, il faut "relancer" la machine européenne qui est rester à l'arrêt trop longtemps. Et sa ne se fera pas sans prendre de risque électoral au niveau national, quand on sait l'importance qu'on aujourd'hui dans certains pays les partis anti-UE.

      Personnellement la "construction européenne" sera "fini" quand l'Europe deviendra un Etat fédérale. Mais ce genre de chose ne se fait pas en un claquement de doigt, ça demande du temps, et une certaine volonté des peuples à vouloirs se regrouper. On change pas une culture, une histoire, une façons de vivre comme ça. Il a fallu un peu plus de 100 ans avant que la République ne s'installe comme "modèle" de gouvernance en France, le temps que les gens s'y habituent, se l'approprient.
      C'est pareil pour l'UE on demande à des pays, des peuples qui pendant des centaines d'années se sont fais la guerre quasi-continuellement de s'allier, limite fusionner. C'est logique, et compréhensible que cela fasse peur, mais ça doit pas empêcher de vouloir se rapprocher de ces peuples justement à qui on a pus faire la guerre avant.
      Peut-être qu'ici, certains ne résume l'UE comme étant seulement une alliance économique. L'UE c'est beaucoup plus que cela, c'est une alliance qui se veut aussi bien culturelle, que d'ouverture, de partage entres les peuples qui la composent. Qui maintient la paix sur cette partie du monde, qui n'a connue que la guerre depuis plus de 2000 ans.
      Oui, l'UE a fais de erreurs. Oui elle a peut-être dévié vers une "technocratie" avec l'omniprésence de la Commission. Mais qu'est-ce qui est le plus à même justement de lutter contre cette dérive, et d'inverser cette tendance si ce n'est un Parlement européen fort du soutien d(une majorité des citoyens.




      Sinon, rien avoir (enfin un peu quand même XD) mais il y a eu un documentaire sur le Brexit sur Arte très intéressant j'ai trouvé, je vous mets le lien si vous voulez y jeter un œil :p
      arte.tv/fr/videos/078746-000-A/brexit-the-clock-is-ticking/

      The post was edited 1 time, last by thegunners ().

    • Je ne comparerais pas le Parlement Européen à notre Assemblée Nationale mais plutôt à notre Sénat ; son rôle est aujourd'hui plus consultatif que décisionnel.

      Après j'entends très bien que c'est ce qu'on nous propose aujourd'hui, que le système est comme ça, que l'Europe est en construction etc. Mais justement, je ne considère plus ce système comme viable, je prends donc la décision de ne plus faire semblant ou, pour les convaincus, de ne plus l'entretenir. Ce système ne fonctionne plus, il amène les nations européenne et l'union européenne dans une impasse depuis trop longtemps, et, personne ne semble vouloir redresser la barre. Soit nous sommes dans un pouvoir central, soit dans une alliance d'état, mais, faire les deux à la fois ne fonctionne plus si jamais cela a déjà fonctionné un jour. C'est là tout le souci de l'Union Européenne, nous sommes dans un entre deux et un jour, il faudra se décider a choisir une voix.
    • Effectivement le parlement européen, c'est plutôt un mixte sénat/assemblée. Même si le côté purement consultatif n'existe plus depuis une quinzaine/vingtaine d'années maintenant.


      Mais sinon, je suis tout a fait d'accord avec toi sur le fait qu'aujourd'hui on est dans un entre deux.
      Aujourd'hui la construction européenne, on peut la comparer a un homme qui traverse une rivière et qui aujourd'hui se retrouve au milieu de la rivière et hésite entre revenir en arrière (déconstruire tout ce qui a été fait), continuer à avancer (aller vers plus de coopération, de pouvoir a l'UE, et au final a un état fédéral), ou alors rester immobile et finir par se faire embarquer par le courant et tout perdre.
      Mais aujourd'hui, l'hésitation commence a durée trop longtemps on l'a d'abord vue avec la Grèce qui a failli être exclus de la zone euro, maintenant c'est le brexit. Les partis anti-ue gagne de plus en plus d'électeurs. Par manque de courage des chefs d'État depuis pas mal de temps.
      Parler d'Europe en France c'est devenu tabou sous Hollande ou Sarko. On pouvait imaginer après la campagne présidentielle un changement avec Macron, mais pour l'instant ça ne se voit pas. La culture du rejet de la faute sur Bruxelles est encore solidement ancrée dans nos institutions et dans la pensé des gens. Logique quand pendant 15ans on arrête pas de le répéter aux gens, ils finissent par y croire.

      Tu dis qu'il faut faire un choix sur la voie a suivre, mais en même temps tu dis que tu ne veux pas y participer ?
      Des listes qui proposent des l'un des deux choix il y en pas mal, EELV prône clairement l'idée d'une Europe fédéraliste.
      Melanchon/asselinau/Philippot (je dois en oublier encore quelques un) proposent aussi clairement le choix de la sortie de l'UE pure et simple.
      Les listes lrem, lr sont plus dans une transformation de l'UE actuelle que dans une idée d'avancer dans la construction européenne.
    • thegunners wrote:

      Tu dis qu'il faut faire un choix sur la voie a suivre, mais en même temps tu dis que tu ne veux pas y participer ?
      Des listes qui proposent des l'un des deux choix il y en pas mal, EELV prône clairement l'idée d'une Europe fédéraliste.
      Melanchon/asselinau/Philippot (je dois en oublier encore quelques un) proposent aussi clairement le choix de la sortie de l'UE pure et simple.
      Les listes lrem, lr sont plus dans une transformation de l'UE actuelle que dans une idée d'avancer dans la construction européenne.

      Des paroles politicienne.

      On l'évoquait il n'y a pas si longtemps, mais pour moi, il ne s'agit que d'une élection de paon. De la même manière que je ne crois pas en la nécessité d'avoir un Parlement Européen, je ne crois pas dans les Eurodéputés. (Dans le cadre de son fonctionnement actuel)
      C'est d'ailleurs dans ce contexte qu'on retrouve des absurdités tel que des partis contre l'UE présentant des candidats pour être Eurodéputés ... Ils vont y faire quoi ? La décision de la sortie de la France ne peut se faire que via le Président de la République.

      Cette construction s'est faite sans le peuple, je pense que sa transformation doit l'être tout autant. C'est à la commission et aux Gouvernements d'aller vers une Europe Fédérale en reformant en profondeur les institutions. Il n'y a pas besoin du Parlement pour cela. Tant qu'ils ne seront pas décidés a changer de cap, tu pourras élire tous les eurodéputés que tu veux, il ne se passera rien.

      Le jour où l'Union Européenne aura évolué, qu'elle ira réellement vers une Europe fédérale et qu'on me proposera ce projet au vote, je me lèverais de mon canapé, en attendant, je n'irais pas voter pour qu'un mec prenne des vacances à Strasbourg.
    • Je suis tout a fait d'accord avec toi quand tu dis que c'est seulement quand les Etat afficherons clairement leur volonté d'aller vers une Europe fédéraliste que la construction pourras se faire.
      Mais s'ils ne le font pas c'est peut-être parce qu'ils ne se sentent pas suffisamment soutenue dans leur propre pays (peut-être a raison), et justement élire un parlement européen ouvertement pro fédéraliste (ou tout au moins ouvertement pro européen), leur donnerais peut-être le courage de sauter le pas.

      Ce qui est sur en tout cas, c'est que clairement a part quelques "illuminés" personne n'est réellement pour une destruction de l'UE. Aujourd'hui même le RN ne veut plus sortir de l'UE, alors que depuis le début c'était leur cheval de bataille avec l'immigration.



      @Tomlora, dans le programme LFI effectivement il est dit qu'ils veulent renégocier les traités (en plan A, sortir seulement en plan B). Mais dans une tribune d'on le lien est dans la partie concernée a LFI dans les messages de présentation du sujet, melanchon affirme clairement que pour lui la seule solution c'est de sortir de l'UE avant de renégocier après de nouveaux traités.
      liberation.fr/debats/2019/03/1…ean-luc-melenchon_1713883

      Display Spoiler

      Il y a un préalable à tout cela : sortir des traités qui organisent l’UE. Toutes nos misères écologiques et sociales ont leur origine dans le contenu de ces traités.
    • thegunners wrote:

      Ce qui est sur en tout cas, c'est que clairement a part quelques "illuminés" personne n'est réellement pour une destruction de l'UE. Aujourd'hui même le RN ne veut plus sortir de l'UE, alors que depuis le début c'était leur cheval de bataille avec l'immigration.

      Le RN n'a jamais été pour une "destruction de l'Europe", ou alors j'ai raté une ligne de leur programme.

      Sinon, la sortie de l'UE, même si nécessaire pour moi, ne doit pas être une priorité pour les partis dit 'populistes' qui veulent vraiment accéder au pouvoir, les Français sont trop sceptiques à l'idée de quitter l'UE, c'est contre productif de s'aventurer sur ce terrain. Ca a été l'erreur du FN en 2017, je pense que maintenant ils l'ont compris.
      #TeamZeroTwo