Actualité internationale


  • Faut envoyer ça à Blanquer comme nouveau programme d'histoire pour le collège. :O

  • Le Capitole a sa propre police. Aucune idée de qui elle dépend.

    Je me demande si la presse française va se demander pourquoi ils ont été laissé en sous-effectifs. Nan j'déconne. :D


    Dans les trumpistes y a pas l'air d'avoir que des mauvais bougres, loin de là. Au final c'est triste tout ça. Des supporters perdus par les discours contradictoires de leur président, qui n'ont pas réalisé qu'il ne resterai pas au pouvoir en ayant perdu l'élection, et des policiers chair à canon qu'on laisse se faire déborder pour gagner la guerre de l'image. Des marionnettes qui tapent sur d'autres marionnettes, parce que personne ne les as mis au courant du vrai jeu d'échecs derrière.


    Mettez-vous au service des puissants, ça vaut le coup. Au moins certains se sont amusés, et ont visité le Capitole.

  • Dans les trumpistes y a pas l'air d'avoir que des mauvais bougres, loin de là.

    Remarque homophobe. Je signale.


    Plus sérieusement, l'avantage du trumpiste sur l'antifa, c'est qu'il va directement au symbole du pouvoir (théorique) : le Capitole.


    Il ne passe pas son temps à saccager des abribus ou des vitrines d'agences bancaires.

    UNI 7 : [ORCS] OFF --- TUCANA : [UNI7] ON --- VOLANS : [UNI7] ON


  • Et j'ai également trouvé les médias bien plus critiques que lors de ces mêmes émeutes.

    A quel moment c'est un coup d'Etat quand Trump dit aux participants de rentrer chez eux ? Ils vont le maintenir au pouvoir par la violence contre son gré ?

    Nos médias ont quand même été incroyables sur ce sujet hier.


    J'ai regardé un peu BFM et Cnews hier soir pour suivre l'histoire... L'émission de BFM nommé "22h info" aurait dû se renommer "Spécial Bashing Trump", car on était totalement là-dedans.


    Entre l'éditorialiste qui commente le discours de Trump en expliquant qu'il ne contrôle plus la colère et la haine qu'il a voulu monter à la population et qu'il se prend une leçon politique (Pardon ?)

    Le présentateur qui dit que Trump s'est décrédibilisé avec son discours, car "c'est lui qui a leur dit d'aller vers le Capitol" (Pas souvenir qu'il leur ait dit de l'envahir ?)

    Un intervenant explique que c'est la faute de Trump seul.

    Le chef du service politique qui dit que c'est la faute à Trump car il s'est présenté aux élections présidentielles, et qu'il recommence en expliquant que ça a commencé y a 5 ans et demi.


    Une belle bande de propagande anti-Trump là-dedans, où personne ne se posait de questions sur la faible sécurité du Capitol ?


    L'Obs qui dit que la démocratie est en danger...


    Et même si Cnews était un peu plus objectif, on a eu le droit à une intervenante qui expliquait que l'ensemble des gens qui avait voté Trump était des singes qui ne comprenaient rien, étaient mal éduquées et limitées intectuellement. On est où là ? :x . On entend pas trop le CSA :D:D


    Et on a eu le droit également à du grand Melenchon, qualifiant que c'est une tentative de putsch d'extrême-droite, qui ne vient ni des communistes, ni des musulmans (Pourquoi les citer ? On sait pas), et fait un super parallèle avec la France.


    Franchement, on s'est bien marré à la télé et sur les RS hier soir.


    C'est pas parce que tous les 4 ans on te donne le choix de voter entre deux personnes (que tu ne selectionnes pas et que tu ne sélectionneras jamais) que c'est une démocratie hein ...


    Il y a eu quand même des soupçons de fraude et des magouilles un peu bizarres dans ces élections américaines... Il y en a encore eu cette semaine, avec des chaines qui affichaient un nombre de votes inférieur à certains candidats en fonction des heures... (En Géorgie, PERDUE qui était à 774k voix s'est retrouvé à 742k à la maj :x) .


    Ils ont le sentiment qu'on leur a volé les élections et qu'il y a eu des fraudes massives.


    Les instances juridiques ont joué la stratégie de "Circulez, il n'y a rien à voir", ce qui n'a plu à une partie de la population méfiante et qui pense que son combat est légitime.


    Je suis persuadé qu'avec un peu plus d'explication, de transparence et de pédagogie sur les résultats, rien ne serait arrivé hier.




    N'empeche, ce qui se passe aux USA s'exporte parfois en France... Pourrait-il arriver la même chose en 2022 ? I don't know.

    #TeamZeroTwo

    #TeamKeiKaruizawa
    200524121450765313.jpg

  • C'est surtout la qualification de coup d'Etat qui est du foutage de gueule intégral.

    Que des démocrates utilisent le terme, ma foi, c'est de bonne guerre, et on connait le penchant des américains pour l'exagération. Que la presse reprenne ça à son compte, c'est navrant. Forcément, après ça se retrouve dans la bouche de ceux qui n'ont aucun esprit critique. Sans chef et sans organisation, ça reste une promenade très mouvementée, dans un lieu normalement interdit. Il n'y avait pas de continuité politique et insurrectionnelle derrière de prévus. Sauf à considérer, comme Shaman Orc l'a dit, qu'en fait la vie c'est Halo, et un coup d'Etat un " king of the hill ", avec un timer à remplir pour gagner le pays.


    Mais Trump reste fautif pour leur avoir fait miroiter quelque chose d'impossible : qu'il reste au pouvoir sans vraies preuves d'une fraude massive. Ca a coûté la vie à quatre personnes, sans doute tous ses partisans, d'ailleurs. Ceci dit il ne doit pas en avoir grand-chose à carrer.


    Autant, s'il avait vraiment voulu y aller, je comprends le projet. C'est cynique mais compréhensible. Par contre haranguer ses fidèles et les laisser se mettre en danger, alors qu'il savait pertinemment qu'il ne s'engagerait pas réellement pour rester au pouvoir, je ne trouve pas ça excusable. Derrière tu as des flics qui paniquent, et des morts. Comme quoi, parfois il vaut mieux se taire que faire le cake sur twitter.

    The post was edited 2 times, last by Cioran ().

  • - Les massacres des rebelles du Front Al-Nosra en Syrie ? "Du bon boulot" selon Fabius.


    - Che Guevara a exécuté sommairement plus de 200 prisonniers ? Pas de problème, c'est un héros !


    - La Révolution maoïste totalise 50 millions de morts ? On ne fait pas d'omelette sans casser d'oeufs.


    - Jamiroquai au Capitole ? C'EST TOUTE L'HUMANITE QUI EST MENACEE !!!

    UNI 7 : [ORCS] OFF --- TUCANA : [UNI7] ON --- VOLANS : [UNI7] ON


  • Les fraudes ont bien eut lieu et à une échelle jamais encore vue aux USA. Les faux bulletins, les votants habitants tous à la même adresse, des adresses correspondant à des immeubles désaffectés, des milliers de centenaires ayant voté, des dizaines de milliers de morts ayant aussi voté, des dizaines de milliers de bulletins jetés à la poubelle, des camions transportant de faux bulletins, tous ça a été ignoré par les tribunaux.

    Trump aurait du demander une commission d'enquête fédérale sur les agissements pré-élections des Démocrates, et le recours à l'armée et à la garde nationale pour sécuriser les machines Dominion et les bulletins de vote, dès le début. Il en avait le droit, il a choisit la voie judiciaire qui s'est avérée une impasse à cause de la pauvreté intellectuelle des juges.

    De plus son attente de l'avis de la Cour suprême concernant la fraude fût une impasse, car la Cour Suprême n'était pas compétente sur les élections dans chaque Etat. L'élection américaine c'est en fait 50 ou 51 élections présidentielles (une par Etat).


    J'ai toujours dit que Trump n'allait pas partir de la Maison Blanche en perdant et malheureusement la famille la plus corrompue des USA, la famille Biden a réussi son pari, Trump ne fera pas de second mandat.

  • non seulement le lozer de Trump a perdu les élections, mais en plus de ça il a fait buter 4 de ses partisans par la police qui croyaient bêtement qu'il allait reprendre le pouvoir. va t il au moins s'excuser auprès des familles en deuil ? un sale type méprisant facho sur les bords à dégager et à condamner.

  • non seulement le lozer de Trump a perdu les élections, mais en plus de ça il a fait buter 4 de ses partisans par la police qui croyaient bêtement qu'il allait reprendre le pouvoir. va t il au moins s'excuser auprès des familles en deuil ? un sale type méprisant facho sur les bords à dégager et à condamner.

    Le fascisme c'est un courant politique de gauche, Trump n'est pas de gauche.

  • Je suis en train de regarder les images, c'est dingue quand même. Les politiques présents croyaient vraiment qu'ils étaient attaqué par Al-Qaïda et qu'ils allaient tous finir égorger. :D


    Les politiques se préparent à la catastrophe :


    b9h5.jpg


    La catastrophe :


    qjin.jpg


    Ils connaissent aussi mal leur propre peuple que ça ? Vu le niveau d'agressivité de la foule une fois rentrée, ils pouvaient aller discuter politique avec eux si ça leur chantait, sans que ça présente de grands risques. Au lieu de ça ils étaient en position latérale de sécurité. C'est pathologique à ce niveau, il faut penser à consulter. Ou alors ils ont vraiment des choses horribles à se reprocher.


    Ce décalage ahurissant entre la perception que les élites ont de leur peuple, et les intentions réelles de ce peuple, c'est vraiment la marque d'un système malade.


    " Des pauvres ! Des pauvres ! Ils sont entrés dans notre tanière ! Tous aux abris ! Il parait qu'ils sont plein de maladies ! "

    The post was edited 1 time, last by Cioran ().

  • A quel moment c'est un coup d'Etat quand Trump dit aux participants de rentrer chez eux ? Ils vont le maintenir au pouvoir par la violence contre son gré ?

    Oh, ce n'est pas un coup d'Etat puisqu'il a échoué, ça n'en est qu'une tentative. Par contre c'est pas la petite vidéo posté sur twitter et FB dans laquelle Trump demande du bout des lèvres aux putschistes de rentrer chez eux tout en leur disant qu'on les a quand-même volé et qu'il ne les abandonnes pas et qu'il les aimes effectivement, ça compense tout ce qu'il a pu dire quelques heures plus tôt et durant les derniers mois. C'est pas comme si ça ne fait pas plusieurs jours/semaine que Trump demande à ses partisans de se rassembler à Washington le 6 janvier. C'est pas comme si dans son discours devant la foule juste avant il dit à ses partisans d'être fort et de marcher sur la Capitol pour reprendre leur pays.


    A et pour le "ils vont le maintenir au pouvoir contre son gré", au moment des faits Trump n'avait encore jamais dis qu'il quitterait le pouvoir le 20 janvier, au contraire vus qu'il disait qu'il avait gagné l'élection, donc pas besoin de le maintenir contre son gré. Il a fini par admettre qu'il quitterait le pouvoir le 20 janvier seulement à la fin de la certification des votes qui ont eu lieu aujourd'hui avec un peu de retard du à la tentative de coup d'Etat. En revanche il n'admet toujours pas avoir perdus l'élection.

    Il était même apparemment très content de l'arrêt de la certification et de l'envahissement du Capitol par les putschistes, selon la correspondante de CNN à la Maison Blanche (source : https://twitter.com/kaitlancol…/1347023890959228933?s=20)


    Tomlora comme tu sembles avoir oublié ces passages du discours de Trump : "Vous ne reprendrez jamais notre pays en étant faibles ! Il faut être fort. Nous sommes venus exiger que le Congrès fasse ce qui est juste !" ; "Nous n'abandonnerons jamais, nous ne renoncerons jamais, le pays en a assez, nous ne nous déclarerons jamais vaincus. Nous allons arrêter ce vol !" ; "Nous allons marcher, et nous allons au Capitole, nous allons essayer de donner aux Républicains la fierté et l'audace dont ils ont besoin pour reconquérir notre pays !" et pour conclure : "Let's walk down Pennsylvania Avenue !". Effectivement, jamais il ne demande à ses partisans d'aller marcher sur le Capitol ou en fait si.


    Source :

    https://twitter.com/nicolasgre…/1347131947122913280?s=20

    https://twitter.com/nicolasgre…/1347131982766092293?s=20

    https://twitter.com/nicolasgre…/1347132013749415938?s=20




    Edit : On notera aussi qu'il y avait eu sécession effective avec le micro-Etat de Capitol Hill, à Seattle, en juin 2020. Et bien que ce n'était absolument pas démocratique, que le type qui avait le malheur d'avoir une maison ou un commerce là-bas se trouvait embarqué de gré ou de force dans le délire, ça n'avait absolument pas choqué thegunners . Oups, pardon, c'était les gentils. Donc c'est ok. L'important ce n'est pas ce qui est fait, mais qui le fait, toujours garder ce principe en tête pour être impartial partial.

    La sécession faite avec l'accords des autorités locale olala mince tu veux dire qu'ici la liberté des peuples à s'autodéterminer ne devrait pas être respecté ?


    Sinon, l'important c'est ce qui est fait, par qui et surtout pour qu'elle motivation. Exemple tout con, tuer quelqu'un dans un meurtre de sang-froid et tuer quelqu'un en état de légitime défense ça n'implique pas la même chose pourtant il s'agit à chaque fois d'un homicide.


    Seul les sénateurs ont de l'importance. Enfin, en tout cas, quand moi je parle des élus républicains, je ne me réfère qu'a eux seuls. Les autres honnêtement, je les considère un peu comme nos Présidents de Région ; on les connait pas et on s'en fiche

    Pourtant ils sont tout aussi important que les sénateurs, ils ont le même poids dans le vote de la loi. A la différence des députés et des sénateurs chez nous par exemple.


    Après, juste pour la forme, je dirais qu'il s'agit plus d'une insurrection que d'un coup d'état. Un coup d'état il y a un but, des leaders, une organisation, un plan ... Là, c'était juste Jo le prolo, pas content, armé comme un bon américain. Le tout encouragé (puis découragé) par un Donald Trump frustré. Jamais les élus républicains ou Donald Trump n'a pu croire une seule seconde qu'il allait garder le pouvoir comme ça. Ca ne peut pas être qualifié de coup d'état.

    Le but était claire, empêché la certification du vote des Grands électeurs, ce n'est pas pour rien si c'est ce jours-ci et pas un autre que le Congrès a été envahis.

    Les leaders se sont Trump et les élus républicains, etc., qui depuis plusieurs semaines/mois haranguent les foules en leur racontant du bullshit.

    Sur le terrain aussi il y avait des leaders pour mener les différents assauts, dire qu'il n'y avait aucune organisation ce n'est pas non plus totalement vrai il semblerait :

    https://twitter.com/CedricMas/…/1347258511114297344?s=20 (lire le thread en entier)

    https://twitter.com/CedricMas/…/1347279509251371010?s=20

    https://twitter.com/CedricMas/…/1347162581992136706?s=20

    https://twitter.com/CedricMas/…/1347166623606706178?s=20

    https://twitter.com/CedricMas/…/1346963465613713410?s=20




    Non, il suffit de récupérer les votes des Grands électeurs avant qu'ils ne soient mis en sécurité et les détruire, invalidant par conséquent leurs votes, pour permettre à Trump de rester au pouvoir. En effet, si pas la possibilité de certifier les votes des Grands électeurs, c'est avec un vote des représentant favorable à Trump puisque chaque Etat aura 1 voix et qu'il y a plus d'Etat républicain, que le Président est élus. Simple, efficace et respectant la Constitution.

    Heureusement encore une fois cela a échoué, mais ça c'est joué à peu.


    Thegunners fait bien de relever la faiblesse du dispositif, c'était une remarque involontairement pertinente. Washington est une ville démocrate, donc c'est eux qui s'occupent du déploiement des forces de police, j'imagine ?

    Le Capitole a sa propre police. Aucune idée de qui elle dépend.

    La police du Capitol a effectivement sa propre police, qui dépend du Congrès mais pas trouvé plus d'info que cela. Il y a un chef de la Police, mais c'est un policier et le Congrès étant à moitié Républicain et à moitié Démocrate, il n'y a pas de raison de penser qu'ils aient volontairement laisser une sécurité aussi faible, surtout avec eux à l'intérieur avec les risques que cela implique.


    Il me semble que la police locale (qui dépend du maire), n'a pas le droit d'intervenir dans les bâtiments du capitole sans l'autorisation du Congrès (donc de la police du capitole), donc que la mairie soit démocrate ou républicaine ne change pas grand chose.


    Pour ce qui est de la garde national, et bien il me semble qu'elle ne dépend que du gouvernement fédéral, et il semblerait que ce soit Mike Pence qui ait autorisé son déploiement pour permettre de sécurisé le Congrès, pas Trump. (Trump a refusé de déployer la garde nationale lors de l’envahissement du Capitole par ses partisans)


    Enfin, il semblerait que le maintient de l'ordre à Washington D.C ce soit un gros bordel à cause du statut particulier de la ville : "Historiquement, Washington D.C. a hérité d’un statut particulier, cette ville ne dépend pas d’un État, mais directement du Congrès. Il en résulte que “14 agences différentes gèrent la sécurité de Washington, dont le FBI, le ‘secret service’ qui s’occupe de la sécurité du président, la police du Capitole et la police locale de Washington”, liste Loïck Berrou." (Après les intrusions au Capitole, la sécurité en question à Washington) Mettre en coordination tout cela ça doit être compliqué, surtout quand les autorités fédérales n'y mettent pas beaucoup d'enthousiasme


    Il y a eu quand même des soupçons de fraude et des magouilles un peu bizarres dans ces élections américaines...

    Oui il y a eu et il y a toujours des gens pour dire que les élections ont été truqué, bizarrement dès qu'il a fallu amener les preuves devant les tribunaux c'était plus compliqué...

    Ils ont le sentiment qu'on leur a volé les élections et qu'il y a eu des fraudes massives.

    Moi j'en ai marre des "sentiments" qui justifie tout et n'importe quoi. Les "sentiments" c'est bien beau mais à un moment, un "sentiment" ce n'est pas un fait. Si l'on est incapable d'aller plus loin que ses "sentiments", qui sont plutôt des opinions en l'occurrence, alors il n'y a plus rien. Si une opinion vaut un fait, on peut justifier tout et n'importe quoi. C'est la fin de la réalité et c'est ce que Trump et le populisme sont entrain de créer. A force de faire croire que opinion = fait, on ne peut plus avoir de débat. Et sans débat il n'y a pas de démocratie.


    Si mon opinion que la terre est plate a autant de valeur que toutes les preuves photos, témoignages, scientifiques etc., alors c'est la porte ouverte à toute les fenêtres.

    Ce n'est pas parce que des gens ont pour opinion (ou croyance) qu'on leur a volé une élection en dépit de l'absence de preuve, que cela justifie tout. On a déjà eu et on a encore aujourd'hui des gens qui justifies assez d'horreurs dans le monde pour des croyances qu'on a pas besoin d'en rajouter.



    Les instances juridiques ont joué la stratégie de "Circulez, il n'y a rien à voir", ce qui n'a plu à une partie de la population méfiante et qui pense que son combat est légitime.

    Parce que les accusateurs ont été incapables d'apporter la moindre preuve, la justice a joué la stratégie d'il n'y a rien à voir ? Je serais pro-Trump, c'est plutôt à lui et à ses partisans et avocats que je m'en prendrais. A force de raconter partout qu'ils ont des preuves mais qu'ils ne les montrent jamais, j'aurais quand même un peu l'impression d'être pris pour un con au bout d'un moment. Et alors être pris 61 fois pour un con là je commencerais peut-être à me dire que bon peut-être qu'en fait il n'y a rien. (https://twitter.com/GerardArau…/1346923998324682754?s=20)


    (En Géorgie, PERDUE qui était à 774k voix s'est retrouvé à 742k à la maj :x)

    Je ne sais pas si tu parles des élections qui ont eu lieu ces derniers jours ou des présidentielle. Mais s'il s'agit bien des présidentielle, en Géorgie, il y a eu audit manuel des voix ET un autre recompte des voix encore après, en plus du 1er dépouillement... Et oh surprise, Biden est vainqueur à chaque fois. Sans compter que bizarrement la Géorgie, c'est l'Etat ou Trump c'est sentie obliger de demander au responsable de l'élection de lui trouver les 11 780 voix qu'il lui manque pour rattraper Biden. Bref encore une fois le réel et l'imaginaire se télescope.

    https://twitter.com/CorentinSe…/1345794250202624008?s=20 (lire le thread en entier)



    Je suis en train de regarder les images, c'est dingue quand même. Les politiques présents croyaient vraiment qu'ils étaient attaqué par Al-Qaïda et qu'ils allaient tous finir égorger.

    Tiens des images que tu as du rater :


    ErIVJdDW4AEdelY?format=jpg&name=small ErIVJc_XEAAcijs?format=jpg&name=large


    Des gens totalement pacifistes qui ont même prévus de quoi ligoter les membres du Congrès s'ils leurs tombaient dessus.


    Ce décalage ahurissant entre la perception que les élites ont de leur peuple, et les intentions réelles de ce peuple, c'est vraiment la marque d'un système malade.

    Cette complaisance ahurissante envers l'extrême droite raciste c'est fou.

  • thegunners : https://www.sudouest.fr/2021/0…ericaine-8261582-7498.php


    Techniquement, la prise du Capitole par des partisans de Donald Trump ce 6 janvier n’a pas été un coup d’État. L’événement n’en révèle pas moins la grande fragilité de la démocratie américaine.


    Merci d'utiliser des termes dont tu connais la signification exacte à l'avenir.



    A un moment, tu peux travestir la réalité jusqu'à un certain point seulement. Regarde l'entrée à 35 secondes sur cette vidéo, c'est pas une foule assoiffée de sang, ou alors toi aussi tu as besoin d'un psy.

    1 minute et 20 secondes, l'arrivée dans la chambre : on dirait qu'ils ont peur de déranger.


    Un policier a décidé de jouer les héros et d'ouvrir le feu, ou simplement de se payer un trumpiste, et c'est parti en vrille, mais je maintiens, si tout le monde avait gardé son calme, il ne serait rien passé. Le problème c'est que vous avez vraiment l'impression d'avoir affaire à des monstres. C'est normal que vous cauchemardiez à propos du populisme si vous avez peur des gens.

    Punaise, s'il fallait avoir peur de chaque noir qui a défilé pour BLM, on aurait pas fini. Vous c'est un peu ça avec les trumpistes. :D


    Edit : Au fait thegunners tu m'expliques pourquoi, pour un coup d'Etat qui n'en est pas un et dans un pays où il y a une arme à feu par habitant, personne ne les a amené sur ces images ? C'est histoire d'être fairplay ? Ou pour faire un coup d'Etat mais pas trop ? Tu penses vraiment que ces gars-là, tout surpris qu'ils étaient qu'on les ai laissés entrer dans le Capitole, avaient un grand projet pour supprimer les démocrates ? Bon, c'est vrai que tu en as trouvé un avec un lasso. Pour peu que ce soit Wonder Woman, on tenait un truc. :O


    Non, il suffit de récupérer les votes des Grands électeurs avant qu'ils ne soient mis en sécurité et les détruire, invalidant par conséquent leurs votes, pour permettre à Trump de rester au pouvoir. En effet, si pas la possibilité de certifier les votes des Grands électeurs, c'est avec un vote des représentant favorable à Trump puisque chaque Etat aura 1 voix et qu'il y a plus d'Etat républicain, que le Président est élus. Simple, efficace et respectant la Constitution.

    Heureusement encore une fois cela a échoué, mais ça c'est joué à peu.

    Source ce que tu dis, on ne va certainement pas te croire sur parole ( SJW twitter n'est pas une source satisfaisante ).


    Le rôle du vice-président, mercredi, sera purement protocolaire : c’est lui qui ouvrira les certificats envoyés par chacun des 50 États pour transmettre les votes de leurs grands électeurs.


    https://www.france24.com/fr/am…A8s-s-annonce-tumultueuse


    Les votes des grands électeurs sont déjà certifiés, et on parle là d'une formalité administrative de reconnaissance. C'est pas un dépouillement avec une inconnue sur le résultat. Alors je connais l'absurdité totale que peut parfois avoir le droit, mais en toute logique, si les résultats transmis à Mike Pence venaient à être détruits, chaque Etat a toujours la certification des votes de ses grands électeurs. Sinon le droit américain a effectivement érigé un système avec prime à celui qui fait disparaitre les bulletins lors de la centralisation. Ca semble un peu gros.

    The post was edited 5 times, last by Cioran ().

  • Clairement tu fais dans le faux pretexte ici thegunners


    La Constitution Américaine préboit un recours à la certification en cas d'impasse. C'est à dire si les Sénateurs n'arrivent pas a se mettre d'accord. Pas si Jean transporteur perd les bulletins. Deconne pas :tongue:


    Là ce que tu affirmes ça serait comme dire que par exemple, en France, si on arrive pas a faire la passassion de pouvoir parce que le futur président est en retard, bah, c'est bon, l'ancien garde sob poste. Allez hop hop hop, fallait être à l'heure.